mis à jour le

Ramadan 2013 : les associations se mobilisent

Ramadan rime avec solidarité, entraide et convivialité. Tous les ans, durant ce mois sacré, les actions caritatives se multiplient pour venir en aide aux nécessiteux et soutenir les familles démunies aussi bien sur le plan moral que matériel.

Cette année encore, plusieurs associations se sont mobilisées, à travers le Royaume, et de nombreux restaurants ont ouvert leurs portes pour qu'à leur de la rupture du jeûne, tout le monde puisse profiter d'un ftour décent.

Bénévoles Sabil

Depuis le début du ramadan, l'association Sabil offre le couvert aux enfants du CHU Ibn Rochd de Casablanca. Tous les jours,  une vingtaine bénévoles se mobilisent pour distribuer des repas aux petits enfants hospitalisés, obligés de passer ce mois sur un lit d’hôpital, le plus souvent loin de leur famille.

A l'intérieur du Centre hospitalier universitaire, les bénévoles s'activent et dressent les menus. L'organisation est minutieuse  et  chacun prend sa tâche très au sérieux. Les menus proposés sont variés : dattes, sandwichs froids, pâtisseries marocaines, viennoiseries, hrira, des jus, de l'eau, du lait, des yaourts, des biscuits, le tout offert par des donateurs anonymes. Entretien.

La Nouvelle Tribune : Présentez-nous votre association.

Bénévole Sabil : L'association existe depuis près de 3 ans, par contre concrètement sur les papiers nous existons depuis l'année dernière. Nous avons effectué plusieurs actions auparavant mais ce qui nous a poussés à créer une association, c'est le nombre de complications que nous avons rencontrées lors des réalisations des actions précédentes. Nous avons monté l'association pour pouvoir nous épargner tous les problèmes et les procédures administratives mais le principe est toujours le même. Nous avons les mêmes actions qui se répètent tout au long de l'année à savoir l'Aid al-Adha, Achoura, Ramadan. Ramadan est la plus grande action que nous effectuons chaque année au niveau du CHU Ibn Rochd de Casablanca. Cette opération dure tout au long du mois de Ramadan, y compris l'Aid el-Fitre lorsque le budget le permet.

 

Combien l'association compte-t-elle de bénévoles?

Nous sommes 15 bénévoles officiels, mais plusieurs personnes se joignent à nous pour chaque opération. Généralement, le bureau se compose de 7 membres et les bénévoles peuvent atteindre jusqu'à 30 personnes que nous essayons de dispatcher selon le besoin.

 

Comment faites-vous pour récolter les dons?

Pour les dons, nous préférons recevoir des produits. Il y a des personnes qui nous font confiance et qui ont l'habitude de nous donner de l'argent. Mais les personnes que nous ne connaissons pas, nous leur demandons de participer avec des produits alimentaires de préférence.

 

Asmaa Loudni

 

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

ramadan

AFP

Invité

Invité

AFP

Les musulmans célèbrent la fin du ramadan malgré le choc des attentats

Les musulmans célèbrent la fin du ramadan malgré le choc des attentats

Religion

PHOTOS. L'Afrique musulmane célèbre l'Aïd el-Fitr

PHOTOS. L'Afrique musulmane célèbre l'Aïd el-Fitr

2013

AFP

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

AFP

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

AFP

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013

associations

AFP

Tunisie: des associations réclament la fin des discriminations envers les LGBT

Tunisie: des associations réclament la fin des discriminations envers les LGBT

AFP

France: des associations appellent

France: des associations appellent

Rançonnement

Comment les Shebab se sont enrichis sur le dos des ONG

Comment les Shebab se sont enrichis sur le dos des ONG