mis à jour le

Vivendi en négociations exclusives avec Etisalat pour la cession de 53 pc de sa participation dans le capital de Maroc Telecom

Rabat - Vivendi et Etisalat, des sociétés française et émiratie de télécoms, sont entrées en négociations "exclusives" en vue de céder 53 pc des parts de Vivendi dans le capital de Maroc Telecom, a annoncé mardi l'opérateur historique marocain.

"Maroc Telecom prend acte de ce que Vivendi et Etisalat sont entrés en négociations exclusives, en vue de conclure un accord pour la cession de la participation de Vivendi dans le capital de Maroc Telecom", a indiqué Maroc Telecom dans u...

Lemag.ma

Ses derniers articles: Lemag.ma vous souhaite une très bonne fête de l’Aïd al-Adha  Pour maigrir, prenez du chocolat !  Un cargo 

Vivendi

Actualités

Vivendi amorce sa sortie des télécoms avec Maroc Telecom

Vivendi amorce sa sortie des télécoms avec Maroc Telecom

Actualités

Vivendi négocie avec Etisalat la cession de 53% de Maroc Telecom

Vivendi négocie avec Etisalat la cession de 53% de Maroc Telecom

Actualités

Maroc Télécom : Vivendi négocie avec l'émirati Etisalat

Maroc Télécom : Vivendi négocie avec l'émirati Etisalat

négociations

AFP

Le ministre soudanais de la Défense décède lors de négociations au Sud-Soudan

Le ministre soudanais de la Défense décède lors de négociations au Sud-Soudan

AFP

Barrage sur le Nil: des "progrès" dans les négociations mais pas d'accord

Barrage sur le Nil: des "progrès" dans les négociations mais pas d'accord

AFP

Barrage sur le Nil : échec des négociations avec l'Ethiopie, dit l'Egypte

Barrage sur le Nil : échec des négociations avec l'Ethiopie, dit l'Egypte

participation

AFP

Libye: les deux camps rivaux annoncent "suspendre" leur participation aux pourparlers de Genève

Libye: les deux camps rivaux annoncent "suspendre" leur participation aux pourparlers de Genève

AFP

Libye: Tripoli suspend sa participation aux discussions

Libye: Tripoli suspend sa participation aux discussions

AFP

Algérie: le président par intérim propose un dialogue sans participation de "l'Etat"

Algérie: le président par intérim propose un dialogue sans participation de "l'Etat"