mis à jour le

Page d'accueil de Halalgoogling / Capture d'écran
Page d'accueil de Halalgoogling / Capture d'écran

Halalgoogling, c'est Google version halal

Le premier moteur de recherche halal filtre les résultats contraires à la charia.

«Surfer de façon halal», c’est maintenant possible. Halalgoogling, lancé au début du ramadan, est le premier moteur de recherche halal sur Internet. Selon Le Mag, cet outil se positionne comme «une alternative aux moteurs de recherche existants» pour permettre aux utilisateurs musulmans de surfer sans crainte de tomber sur du contenu contraire à la charia, la loi islamique.

Les résultats donnés par Halalgoogling bloquent donc tous les sites considérés comme «haram» (interdits) tels que «la pornographie, la nudité, les contenus gays, lesbiens, bisexuels et le jeu», expliquent les fondateurs du site. Dans un communiqué de presse, ils affirment que ce système est conçu pour «respecter la culture musulmane»:

«L’idée est venue de la volonté de répondre aux besoins de millions d’internautes musulmans du monde entier qui se soucient du contenu disponible sur Internet pour leurs enfants, mais également pour eux-mêmes.»

Le site utilise les résultats de moteurs de recherche comme Google ou Bing, mais bannit certaines réponses grâce à la détection de certains mots-clés interdits. Tenez quelques exemples: si vous tapez «porno», «nue» ou «lesbienne» dans la barre de recherche, le système de filtrage de Halalgoogling vous indiquera:

«Pas de résultats trouvés ou vous avez effectué une recherche haram».

Mais l’algorithme de filtrage ne semble pas encore tout à fait au point: les termes «porc», «homosexuel» ou «jeux d’argent» vont donner des résultats. Pour améliorer constamment les résultats du système, l’équipe invite les internautes à participer en signalant tout contenu «haram» de manière à ce qu’il soit banni des résultats de recherche.

Halalgoogling est pour l’instant disponible dans onze langues, dont l’arabe, l’anglais, le français, l’allemand, le russe, le turc ou le chinois. D’autres langues sont en cours de traduction, ont indiqué les fondateurs.

Lu sur Le Mag

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

Internet

AFP

Une rupture de câble prive la Somalie d'une précieuse liaison internet

Une rupture de câble prive la Somalie d'une précieuse liaison internet

AFP

L'Egypte bloque de nouveaux sites internet

L'Egypte bloque de nouveaux sites internet

Speed

Oui, le débit internet est plus rapide au Kenya qu'aux Etats-Unis

Oui, le débit internet est plus rapide au Kenya qu'aux Etats-Unis

Google

Derrière l'écran

Les internautes africains ne trouvent pas de contenu local sur Google

Les internautes africains ne trouvent pas de contenu local sur Google

Mountain view

Le nouveau développeur star de Google est un Camerounais de 17 ans

Le nouveau développeur star de Google est un Camerounais de 17 ans

Web

Google débarque à son tour sur le juteux marché du streaming musical en Afrique du Sud

Google débarque à son tour sur le juteux marché du streaming musical en Afrique du Sud

halal

Kenya

Takaful, l'assurance agricole halal

Takaful, l'assurance agricole halal

AFP

Kenya: satellites de la Nasa et assurance halal protègent le bétail

Kenya: satellites de la Nasa et assurance halal protègent le bétail

Neila Latrous

S’embrasser dans la rue : halal ou haram?

S’embrasser dans la rue : halal ou haram?