mis à jour le

Envoi de contingent militaire burkinabè au Mali : Les députés trancheront le 30 juillet

La deuxième session extraordinaire de l'année 2013 de l'Assemblée nationale du Burkina Faso est ouverte depuis ce lundi, 22 juillet. C'est le président de l'Assemblée, Soungalo Ouattara, en personne, qui a présidé cette séance plénière.

Les députés étant en vacances, l'Hémicycle était quelque peu clairsemé lors la séance avec plus d'une douzaine d'absences enregistrées. Mais, au total, ce sont 105 députés qui voteront, puisque certains absents ont donné des procurations.

Ainsi, ces parlementaires vont, au cours de la présente session extraordinaire, se prononcer sur trois projets de loi à eux soumis par le gouvernement. Le premier projet de loi porte sur l'envoi d'un contingent militaire burkinabè au Mali dans le cadre de la Mission des nations unies de soutien au Mali (MINUSMA).

Le deuxième projet de loi est relatif à une autorisation de ratification d'un accord de financement sous forme de prêt pour la construction de 1 000 logements sociaux. Enfin, le troisième projet de loi concerne également un accord de financement sous forme de prêt pour la réalisation de voies de communication de l'aéroport de Donsin.

Première séance plénière le 30 juillet 2013

La première séance plénière de la deuxième session extraordinaire est prévue pour le 30 juillet 2013 et devrait en principe être consacrée à l'examen et à l'adoption par les députés du projet de loi portant envoi de contingent militaire burkinabè au Burkina. Une seconde séance plénière est prévue pour le 2 août 2013 et portera sur les deux projets d'accords de financement ci-mentionnés.

En vue de l'ouverture de la présente session extraordinaire, la conférence des présidents s'était réunie plus tôt dans la matinée afin d'arrêter le projet d'ordre du jour. La conférence des présidents, faut-il le rappeler, regroupe le bureau de l'Assemblée nationale, les présidents des différentes commissions générales et ceux des groupes parlementaires. Et c'est cette instance en premier lieu qui propose toujours l'ordre du jour qui doit être adopté par les députés en séance plénière.

Maintenant que l'Assemblée nationale a validé le présent ordre du jour, les projets de loi en question seront retransmis aux commissions compétentes pour discussion dans un premier temps. Ensuite suivra, dans un second temps, l'examen et l'adoption par les députés en plénière selon le calendrier arrêté.

Grégoire B. BAZIE

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

militaire

AFP

Burkina: un véhicule militaire saute sur un engin explosif

Burkina: un véhicule militaire saute sur un engin explosif

AFP

Fillettes agressées au Burkina: un militaire français condamné

Fillettes agressées au Burkina: un militaire français condamné

AFP

France et Côte d'Ivoire vont renforcer leur coopération militaire

France et Côte d'Ivoire vont renforcer leur coopération militaire

Mali

AFP

Le Mali juge l'ex-chef de la "police islamique" de Gao

Le Mali juge l'ex-chef de la "police islamique" de Gao

AFP

Libération du Sud-Africain enlevé au Mali par Al-Qaïda en 2011

Libération du Sud-Africain enlevé au Mali par Al-Qaïda en 2011

AFP

L'otage sud-africain détenu par Al-Qaïda au Mali "va bien", selon son père

L'otage sud-africain détenu par Al-Qaïda au Mali "va bien", selon son père

députés

AFP

Afrique du Sud: l'ANC met en garde ses députés contre un vote anti-Zuma

Afrique du Sud: l'ANC met en garde ses députés contre un vote anti-Zuma

AFP

Les Sénégalais élisent leurs députés malgré des problèmes d'organisation

Les Sénégalais élisent leurs députés malgré des problèmes d'organisation

AFP

Nouveau coup de force du pouvoir zambien qui suspend des députés d'opposition

Nouveau coup de force du pouvoir zambien qui suspend des députés d'opposition