mis à jour le

Eliminatoires du Mondial de volleyball : fin de parcours pour le Burkina

L'équipe féminine de volleyball du Burkina Faso a été battue, le vendredi 19 juillet 2013, 3 sets à 0, par la Côte d'Ivoire en éliminatoires du Mondial de volleyball qui aura lieu en 2014. Après cette 2e défaite, c'est la fin de parcours pour le Burkina Faso.

Piètre parcours pour le Burkina à cette compétition. Après avoir été laminée par 0 set à 3 par le Ghana, l'équipe féminine de volleyball du Burkina a récidivé en prenant sa 2e défaite face à la Côte d'Ivoire : 3 sets à 0. Les poulains de Lassina Traoré quittent ainsi la compétition sans avoir remporté le moindre set. Après un premier set perdu par 25 à 19, les Burkinabè ont successivement plié l'échine aux 2e et 3e sets par 25 à 18 et 25 à 14.

Des espoirs perdus alors qu'après la défaite face au Ghana, tout le monde était rassuré que la qualification allait être acquise. Que nenni ! Car les filles ont déçu par une piètre prestation et une fébrilité dans les gestes. Présentant par moment des signes de fatigue, les joueuses ont aussi brillé par un jeu décousu.

Le Ghana et la Côte d'Ivoire sont donc qualifiés pour la prochaine étape qui est celle de la zone 3. Ils vont affronter les vainqueurs du groupe composé du Niger, du Nigeria, du Benin et du Togo.

Synonyme de démission

Pour ces qualificatifs, les responsables du Ministère des Sports et des Loisirs et de la Fédération burkinabè de volleyball ont mis les moyens nécessaires. Ce qu'a d'ailleurs confirmé le coach Lassina Traoré, visiblement très déçu de la prestation de ses poulains. « Il n'est pas pensable qu'après le palmarès du Burkina dans le volleyball, l'équipe ait fait de tels résultats. Deux matchs sans le moindre set. Pour moi, cela est un synonyme de démission », a-t-il indiqué avant de préciser qu'il en parlera avec son directeur technique de la suite de sa carrière. Sur la qualité de l'équipe, Lassina Traoré a laissé entendre qu'il a plus remarqué un manque de volonté de jouer que de manque de niveau.

Face à la Côte d'Ivoire, c'est l'histoire qui se répète. Car en 2010, le Burkina avait perdu face à la Côte d'Ivoire au tournoi de la Zone 3.

Pour le président de la FBV, la prestation de l'équipe ne déteint en rien sur la confiance placée en son coach. « Je puis vous assurer que j'ai encore confiance à l'entraineur. C'est comme je vous l'avais dit. Nous sommes dans le sport et il fallait un vainqueur. Malheureusement nous sommes aujourd'hui les perdants, mais nous pourrons gagner demain », a-t-il indiqué.

Une équipe à reconstruire

L'équipe compte des joueuses qui sont pratiquement en fin de cycle. A titre d'exemple, la plus jeune est de 1994 et la plus âgée de 1975 (38 ans). Le noyau de ce groupe a participé à toutes les expéditions récentes auxquelles le Burkina a participé. Pour Lassina Traoré, le renouvellement de l'équipe a commencé et se fait progressivement. Mais le problème demeure la disponibilité des ressources : « Je mets progressivement de nouveaux éléments. Mais je puis vous assurer que si je sélectionne 12 joueuses, il est très difficile voire impossible de trouver 12 autres joueuses ».

L'espoir désormais placé dans l'équipe masculine

Désillusionnés, découragés, déçus, les regards des supporters du volleyball sont désormais tournés vers l'équipe masculine qui va entamer dès le 24 juillet 2013 les éliminatoires du Mondial de volleyball en hommes. Les Burkinabè seront opposés au Ghana et à la Côte d'Ivoire.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

Burkina

AFP

Un militaire français jugé mardi pour des agressions sexuelles au Burkina

Un militaire français jugé mardi pour des agressions sexuelles au Burkina

AFP

Attaques: le Burkina interdit la circulation de nuit

Attaques: le Burkina interdit la circulation de nuit

AFP

Religieuse colombienne enlevée: recherches au Mali et au Burkina

Religieuse colombienne enlevée: recherches au Mali et au Burkina