mis à jour le

Accès aux services sociaux de base : LES CANDIDATS APPELES A S’ENGAGER

Dans le cadre de l'élection présidentielle de 2013, des organisations non gouvernementales regroupées au sein de la Coalition des organisations de la société civile pour l'éducation pour tous (COSC-EPT), interpellent les candidats à l'élection présidentielle du 28 juillet sur la nécessité d'accorder, dans leurs programmes de société, une place importante aux services sociaux de base comme l'éducation, la santé, l'eau, l'hygiène et l'assainissement.

Le lancement de l'initiative a fait l'objet, au centre Aoua Keïta, d'une conférence de presse animée par la présidente de la Coalition des organisations de la société civile pour l'éducation pour tous, Mme Maïga Kadiatou Baby.

L'interpellation des organisations de la société civile (OSC) est destinée à obtenir un engagement solennel des différents candidats à la présidentielle à faire progresser les politiques et plans durables qui permettront de renforcer l'accès des populations aux services sociaux de base.

Les OSC entendent influencer les projets de société des candidats dans le sens de la prise en compte des besoins en services sociaux de base et de sensibiliser les populations et les jeunes en faveur d'un vote massif et centré sur la pertinence des projets de société des candidats en matière d'éducation, de santé, d'eau et d'assainissement, a expliqué la principale conférencière.

L'interpellation de chaque candidat se fera sous la forme d'un débat en présence des médias. Elle aboutira à la signature d'un manifeste et d'une carte d'engagement.

En matière d'éducation, le candidat doit ainsi s'engager à accélérer le processus de transformation effective de 90 % des écoles communautaires en écoles publiques d'ici à la fin de 2015. Il devra aussi consacrer 60 % du budget de l'éducation à l'enseignement de base et à la construction de salles de classe équipées. A cela s'ajoutent la formation et le suivi pédagogique des enseignants des écoles publiques et privées ou encore le recrutement d'enseignants qualifiés.

Toujours dans le domaine de l'éducation, les organisations de la société civile exigent l'accélération du processus d'intégration des enseignants des écoles communautaires dans la Fonction publique des collectivités.

Dans le domaine de la santé, la coalition souhaite que le prochain président de la République maintienne la gratuité de la césarienne et de la prise en charge du paludisme chez les femmes et les enfants de moins de 5 ans.

De même, la coalition demande le maintien de la gratuité du traitement de la tuberculose et des antirétroviraux. Il conviendra aussi de porter à 15 %, le taux du budget national alloué à la santé d'ici à 2015, appliquer la politique d'affectation du personnel de santé ou encore valoriser les services de santé.

En matière d'accès à l'eau potable et à l'assainissement, la coalition réclame du prochain président de la République l'application des politiques et des textes sur l'eau et l'assainissement dans notre pays. Elle revendique aussi l'augmentation du budget annuel alloué à l'eau potable de 2 à 5 % pour l'eau et de 1 à 3% pour l'assainissement d'ici 2015.

Enfin la coalition demande au prochain président de la République de rendre effectif le processus de transfert des ressources du secteur aux collectivités locales.

Be COULIBALY

 

 

 

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

accès

AFP

Le pape souhaite un accès électronique aux textes sacrés pour les jeunes en Afrique

Le pape souhaite un accès électronique aux textes sacrés pour les jeunes en Afrique

AFP

Gabon: accès refusé pour des journalistes français souhaitant couvrir la crise

Gabon: accès refusé pour des journalistes français souhaitant couvrir la crise

AFP

Rwanda: l’avocat de l’opposante Ingabire se plaint de ne pas avoir accès

Rwanda: l’avocat de l’opposante Ingabire se plaint de ne pas avoir accès