mis à jour le

Meeting de soutien à IBK : L’ASMA-CFP ET L’UDD EN RENFORT

Soumeylou Boubèye Maïga et Tiéman Hubert Coulibaly sont venus appeler leurs militants à voter pour celui qu'ils croient à même de redonner au pays toute sa grandeur

L'Alliance pour la solidarité au Mali-Convergence des forces patriotiques (ASMA-CFP) de Soumeylou Boubèye Maïga soutient la candidature d'Ibrahim Boubacar Keïta à l'élection présidentielle de dimanche prochain. Hier dimanche, l'ASMA-CFP a mis les petits plats dans les grands pour un meeting de soutien au candidat de la coalition « le Mali d'abord ». La salle Bazoumana Sissoko du Palais de la culture a dû refuser du monde pour cette manifestation de soutien à IBK. Outre les militants de l'ASMA-CFP, des militants de partis amis dont l'UDD, le RPM et des 39 partis de la coalition « le Mali d'abord » ont répondu à l'appel. La ferveur était grande pour cette manifestation où les couleurs de l'ASMA-CFP et du RPM se côtoyaient.

Les interventions semblaient toutes aller dans le même sens. Présenter le candidat comme un homme de parole, le même à faire face aux défis du jour. Ils ont aussi profité pour présenter un spécimen du bulletin de vote unique en insistant pour montrer la case à cocher pour voter en faveur de IBK.

Le maire du Mandé, Mamourou Keïta a apporté la solidarité des élus du Mandé.

L'initiateur du meeting Soumeylou Boubèye Maïga n'a pas tari d'éloges pour le candidat de la coalition « le Mali d'abord ». Pour l'honneur du Mali, il pense qu'IBK est l'homme à choisir. Pour lui cette adhésion massive, ce ralliement à nul autre pareil sont le témoignage qu'IBK est l'homme de la situation. « C'est le choix du c½ur, de la conviction, de la raison et de la responsabilité », pense-t-il. C'est pour toutes ces raisons qu'il appelle ses sympathisants à ne pas céder aux invectives, à la provocation, au dénigrement de l'autre. SBM demande à ses sympathisants de se mobiliser et de tout mettre en ½uvre pour assurer une victoire au premier tour, « une victoire claire et confortable ». D'ailleurs, le signe de l'index dressé pour dire un seul tour est devenu un signe de ralliement.

Tiéman Hubert Coulibaly, président de l'Union pour la démocratie et le développement (UDD), ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, ami de SBM a harangué la foule pour soutenir la candidature d'IBK.

Lui aussi pense que pour l'honneur du Mali, pour le redressement du pays, il faut voter pour IBK. Le pays revient de très loin. Nous avons connu une crise majeure. D'ailleurs nous n'en sommes pas totalement sortis. Pour ne pas retomber dans ce que nous venons de vivre, il pense que le candidat de la coalition « le Mali d'abord » est le mieux indiqué. Le président de l'UDD soutient que c'est la faute des dirigeants qui nous a conduits au bord du précipice. Nous serons donc bien avisés de choisir des leaders sincères, qui respectent la parole donnée, qui se soucient de l'intérêt général et qui ne s'attardent pas dans la gestion des intérêts personnels. Tiéman Hubert Coulibaly estime qu'il y a à choisir entre la dignité, la justice, le sens de l'Etat et un Etat faible, perdu et tout le reste.

Il compare cette action de soutien à IBK à un combat pour l'honneur. Un homme qui a déjà fait la preuve de son engagement, de sa générosité, du don de soi. Cette élection, estime-t-il, est sans doute la plus importante depuis le début de notre processus démocratique. Il s'agit de choisir celui qui va incarner le Mali pour les cinq ans à venir, en sachant que notre pays est aujourd'hui une nation blessée dans son orgueil, avec un tissu national déchiré, une jeunesse aux abois. Le président du RPM apparaît comme celui qui est à même de prendre les destinées de ce pays en main.

Ibrahim Boubacar Keïta, sans doute satisfait de tout ce qu'il a entendu et vu, s'est présenté comme un homme serein, sûr de marcher vers la victoire. Il s'est dit confiant et a invité ses partisans et sympathisants à ne pas répondre à ceux qui recherchent la bagarre. Sa candidature, il l'a présente comme une « candidature  par amour pour le Mali ». Il remercie tous ceux qui se sont reconnus dans sa candidature. Il s'engage à faire en sorte que le Mali ne connaisse plus ce qu'il a connu. Plus jamais le Mali ne sera agressé. Il s'engage à mettre l'Armée dans les conditions de décourager n'importe quel agresseur.

A. LAM   

 

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

meeting

AFP

RDC: RFI coupée, police en masse contre un meeting d'opposition interdit

RDC: RFI coupée, police en masse contre un meeting d'opposition interdit

AFP

Le meeting de Sarkozy perturbé par des étudiants gabonais

Le meeting de Sarkozy perturbé par des étudiants gabonais

AFP

Présidentielle au Niger: vague rose pour le dernier meeting d'Issoufou

Présidentielle au Niger: vague rose pour le dernier meeting d'Issoufou

soutien

AFP

Soudan du Sud: Machar ne rentrera pas

Soudan du Sud: Machar ne rentrera pas

AFP

Libye: dix villes annoncent leur soutien au gouvernement parrainé par l'ONU

Libye: dix villes annoncent leur soutien au gouvernement parrainé par l'ONU

AFP

Libye: soutien occidental au nouveau gouvernement

Libye: soutien occidental au nouveau gouvernement