mis à jour le

Baccalauréat 2013 : UN TAUX DE REUSSITE DE 13,02 POUR CENT

Les résultats du baccalauréat session de juin 2013 ont  été officiellement  proclamés jeudi en début de soirée sur l’ensemble du territoire national excepté les régions du Nord du pays. 97.509 candidats s’étaient  présentés à  cet examen de fin de cycle. Au final 12.699 candidats  ont été déclarés admis sous réserve d'une ultime vérification  soit un taux national d’admission de 13,02 % contre 12,36 % l’année dernière.

Le taux de réussite par pôles de correction est le suivant: Kayes  (7,74%), Koulikoro (24,24 %), Sikasso (7,79 %), Ségou (9,85 %) et Mopti (12,80%).  Dans le district de Bamako, l’académie de la rive droite affiche un taux de réussite de 13,66 % tandis que celle de la rive gauche se retrouve avec 9,90 %.

La série langues littératures (LL) a décroché le taux national de réussite le plus élevé avec 19,99 %, tandis que celle des sciences humaines (SH) tient la queue avec 9,37 %.

Ces résultats ont suscité peu de joie  à travers la  ville de Bamako. Notre équipe de reportage s’est rendue vendredi matin au lycée « Technique » de Bamako, le lendemain de la proclamation des résultats. Très peu d'élèves étaient présents pour chercher leur nom sur la liste des admis. La plupart de ces élèves quittaient l’établissement la mine défaite. Dans cet établissement nous avons approché un candidat qui  a eu une moyenne d’admission inférieure à sa moyenne annuelle.

Celui-ci nous explique que cela est dû au fait qu’il est dépaysé le jour des examens les  surveillants des compositions en classe sont différents de ceux du BAC. Cela peut  avoir son effet sur le candidat le jour de l'examen.  Le lycée « Technique » avait présenté 604 candidats au baccalauréat sur lesquels 191 ont  été déclarés admis soit 31,62 % de taux de réussite contre 50 % l’année dernière. La baisse du taux de succès au lycée « Technique » selon le  proviseur de l’établissement, Mahamadou Kéita s’explique par le manque de concentration et la mauvaise  préparation des examens. Pour lui, un examen se prépare dès le premier jour de classe.

bac« On a beau expliqué aux élèves que la bonne préparation et la concentration sur les examens de fin d’année  sont la clé de la réussite à un examen. Ils s’occupent plus tôt de leurs sorties intempestives et des revendications interminables. C’est en fin d’année qu’ils se rendent compte des conseils des enseignants. Mais c’était trop tard » souligne le proviseur du lycée « Technique » Mahamadou Kéita.  Le Directeur du Centre national des examens et des concours de l’éducation (CNECE), Hassimi Adama Touré, reconnait que les résultats ne sont pas bons.  » C’est avec un coeur plein de tristesse que nous avons proclamé les résultats du Bac. Mais nous ne pouvions pas faire autrement, car ils reflètent le niveau réel des élèves » argumente-t-il. Il précise au passage qu’aucun candidat n’a été repêché ou pris au rabais, Hassimi Adama Touré assure que tous les candidats  qui ont été déclarés admis au Bac l'ont été avec une moyenne supérieure ou égale à 10. Ils ont  tous décroché le Bac avec leurs valeurs réelles. Le directeur du CNECE rappelle par ailleurs que ces  évaluations  s’adressent aux élèves, aux enseignants,  aux parents d’élèves et aux autorités.

Chacun à son niveau doit doubler d’efforts. Comparant le taux national de réussite de 2012 et celui de cette année, le directeur du centre national des examens et des concours de l’Education a indiqué que les examens de l’année dernière ont été faits dans un contexte marqué par une grève d'enseignants, des troubles politiques, sociaux,  des déplacements massifs des élèves du Nord de notre pays venus tardivement s’ajouter à leurs camarades du Sud et beaucoup d’autres instabilités. Toutes ces agitations n’ont pas  permis d’achever les programmes scolaires. Elles ont obligé le département en charge  de l’Education, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues Nationales d’organiser les examens de fin d’année en juillet.

Tous ces problèmes selon, Hassimi Adama Touré ont forcement des impacts sur les résultats des examens scolaires. Alors qu’en 2013, il n'y a pas eu de perturbations au niveau secondaire, toutes les évaluations se sont normalement déroulées, tous les programmes ont été achevés. Ces facteurs ont eu des impacts positifs aussi sur les résultats, même si le taux d’admission est bas constate le directeur, Touré.  Une nouvelle reforme des examens de fin d’année a été mis en oeuvre dans notre pays  en 2010. Elle s'est concrétisée par l'augmentation des matières au Bac de 4 à 7 en conformité avec les autres pays de l’Union économique et monétaire Ouest africaine (UEMOA).  Elle devrait aussi  permettre la mobilité réciproque  des candidats des 8 pays, car un pays  qui reste renfermé sur lui même est appelé à disparaitre pense, le directeur du CNECE, Hassimi Adama Touré.

Rappelons le Bac des pays voisins a donné des résultats suivants: Bénin (32,55 %), Burkina-Faso (33,53 %), Côte d’Ivoire (33,58 %), Sénégal (39 %) et Niger (aux alentours de 33 %)

 S. Y  WAGUE

 

 

 

 

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

baccalauréat

AFP

Algérie: baccalauréat sous haute surveillance pour empêcher la fraude

Algérie: baccalauréat sous haute surveillance pour empêcher la fraude

Mauvaise note

Au Libéria, un seul lycéen sur 42.000 a obtenu le baccalauréat en 2016

Au Libéria, un seul lycéen sur 42.000 a obtenu le baccalauréat en 2016

Scandale

Afrique du Sud: l'étonnante épreuve du bac d'art dramatique

Afrique du Sud: l'étonnante épreuve du bac d'art dramatique

2013

AFP

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

AFP

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

AFP

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013

réussite

Actualités

La coalition pour la réussite de la transition démocratique appelle

La coalition pour la réussite de la transition démocratique appelle

La rédaction

Gouvernement : les nouveaux ministres, une garantie de réussite ?

Gouvernement : les nouveaux ministres, une garantie de réussite ?

Actualités

Lancement officiel de la coalition nationale pour la réussite du processus démocratique

Lancement officiel de la coalition nationale pour la réussite du processus démocratique