mis à jour le

Mali : quatre agents électoraux et un élu enlevés

La Présidentielle malienne du 28 juillet prochain risque de se tenir dans des conditions difficiles, voire dangereuses. La raison, la région de Kidal qui ne compte pas rompre avec les violences et autres exactions. Ce samedi, quatre agents électoraux ainsi qu'un élu de Tessalit, tous des Maliens, ont été enlevés par des hommes armés. Ces enlèvements sont survenus au lendemain des violences qui ont eu lieu à Kidal et qui avait opposé les Touareg aux Noirs. Des violences qui avaient fait quatre morts et plusieurs blessés. Avec cette nouvelle vague d'enlèvements, il serait difficile d'envisager des élections normales dans moins de dix jours, surtout dans cette région de Kidal.

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains 

Mali

AFP

La famille d'Adama Traoré sollicite "l'implication" du Mali

La famille d'Adama Traoré sollicite "l'implication" du Mali

AFP

Le Mali évoque des soldats "disparus" depuis une attaque jihadiste

Le Mali évoque des soldats "disparus" depuis une attaque jihadiste

AFP

L'état d'urgence au Mali prorogé de huit mois, jusqu'

L'état d'urgence au Mali prorogé de huit mois, jusqu'

agents

AFP

RDC: 14 agents d'une ONG locale enlevés dans l'est

RDC: 14 agents d'une ONG locale enlevés dans l'est

AFP

Guinée: plus de 18.000 agents de sécurité pour la campagne et la présidentielle

Guinée: plus de 18.000 agents de sécurité pour la campagne et la présidentielle

AFP

Trois agents de la mission de l'ONU en RDC enlevés au Nord-Kivu

Trois agents de la mission de l'ONU en RDC enlevés au Nord-Kivu