mis à jour le

De nouvelles dispositions pour améliorer l’accès aux soins

En 2012, 81 788 démunis non assurés sociaux sont inscrits au niveau du ministère de la Solidarité nationale. De nouvelles procédures seront introduites pour l'amélioration du dispositif lié à la couverture sociale de catégorie de personnes démunies. La liste de médicaments délivrés gratuitement sera revue et enrichie, selon les responsables au ministère de la Solidarité nationale. Le nombre de démunis est revu à la baisse chaque année, selon Mme Benouada, chargée de la protection et la promotion de la famille. La réflexion est engagée pour l'amélioration de toutes les dispositions liées à ce dossier. L'introduction des programmes dans le cadre du filet social a permis, dans un premier temps, l'insertion de nombreux démunis non assurés sociaux, a-t-elle souligné. Et d'expliquer : «Leur nombre est également réduit grâce à l'assainissement des listes où de faux démunis sont inscrits.» A ce moment-là, a-t-elle ajouté, les personnes concernées bénéficient de l'aide de l'Etat : «Une allocation forfaitaire de solidarité de 3000 DA leur est attribuée afin de leur assurer une couverture sociale à travers laquelle ils peuvent bénéficier d'une carte Chifa et d'une carte de gratuité inscrite dans le cadre de la convention signée en 1996 entre notre ministère et celui de la Sécurité sociale pour pouvoir bénéficier du remboursement de leurs médicaments par la Sécurité sociale», a précisé Mme Benouada. Sont donc concernés par cette allocation forfaitaire de solidarité les chefs de famille sans revenu, les femmes âgées de 60 ans sans revenu, les malades chroniques et les handicapés. Cette allocation forfaitaire de 3000 DA, qui assure uniquement une couverture sociale, est-elle réellement aujourd'hui suffisante pour répondre à tous les besoins de ces personnes confrontées à des difficultés énormes dans leur vie quotidienne ? Pour Mme Benouada, la réflexion est déjà engagée pour revoir tout le dispositif lié aux démunis après, bien sûr, l'assainissement de la situation qui est en cours. Il sera question, a-t-elle signalé, de la révision de la liste des médicaments, dont une réévaluation a été déjà faite il y quelques années. De nouveaux médicaments seront introduits dans la liste de ceux délivrés gratuitement par les pharmacies Endimed. La commission ministérielle chargée de l'étude abordera également les pathologies afin d'évaluer la chronicité et les classer sur le registre des maladies chroniques. «En attendant de finaliser tout ce travail d'ici au la fin du dernier semestre 2013, nous sommes actuellement à la phase d'assainissement avec les services de la sécurité sociale pour éliminer les personnes qui n'ouvrent pas droit à cette couverture sociale», a-t-elle indiqué.  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

soins

AFP

Burundi: le défenseur des droits de l'Homme Mbonimpa quitte le pays pour des soins

Burundi: le défenseur des droits de l'Homme Mbonimpa quitte le pays pour des soins

AFP

Ebola: pour la Cédéao, le plan d'aide doit aller au-del

Ebola: pour la Cédéao, le plan d'aide doit aller au-del

AFP

Ebola: la France accueille pour des soins une personne contaminée par le virus en Sierra-Leone

Ebola: la France accueille pour des soins une personne contaminée par le virus en Sierra-Leone