mis à jour le

Le dossier d’Amina contient des éléments qui vont choquer l’opinion publique

Souheib Bahri ,un des avocats de la jeune tunisienne Amina Sboui , activiste Femen en prison , écrit ce soir sur son profil Facebook le texte suivant :

Lundi, le 22 juillet 2013, se tiendra au tribunal cantonal de M’seken un nouveau procès pour l’activiste féministe Amina Seboui.

Je ne vais pas divulguer nos éléments de défense, mais j’affirme que le dossier contient des éléments qui vont choquer l’opinion publique et détruisent l’idée de l’indépendance de la magistrature. Le procès Amina est un procès politique par excellence, calqué sur le modèle de l’ancien régime, mais avec beaucoup de maladresse

Signé le Maitre Souheib Bahri (un des avocats d’Amina)

A noter que ,le juge d'instruction a décidé la clôture de l'enquête dans l'affaire d'Amina Sboui, selon une déclaration de son avocat Ghazi Mrabet sur les ondes de Shems Fm vendredi 19 juillet .

L’avocat a souligné que sur les trois accusations pour lesquelles Amina est poursuivie, selon les articles 131 (association de malfaiteurs), 167 (violation de sépulture) et 226 (outrage public à la pudeur) du Code pénal, une seule a été retenue et pour laquelle il y a assez de preuve celle de la violation de sépulture. Ainsi, le juge d'instruction a décidé de transférer l'affaire et les preuves au Tribunal correctionnel de Kairouan pour cette accusation avec l'abandon toutes les autres charges.
Me Mrabet précise , cependant, que le procureur de la République a fait appel de cette décision, ce qui va ralentir le transfert de cette affaire au Tribunal correctionnel de Kairouan jusqu'à ce que la Chambre des mises en accusations près la Cour d'appel de Sousse statue sur la demande d'appel.

Amina sera jugée lundi 22 juillet pour «outrage et diffamation de fonctionnaire» après un incident survenu dans la prison où elle est incarcérée depuis deux mois. Ces accusations sont passibles respectivement d’un an et six mois de prison ferme, a indiqué son avocat Ghazi Mrabet, qui précise que «les détails de l’incident n’avaient pas été encore explicités».

De son côté, Mounir Sbouï, le père d'Amina déclare que «cette nouvelle affaire est fabriquée pour la laisser en prison». A noter que l’organisation internationale Human Rights Watch (  HRW  ) et d’autres association ont affirmé que la militante était détenue pour des «raisons politiques».

Et pour clore ce papier ,nous vous invitons à visualiser cette vidéo où le gourou d’Ennahdha R.Ghannouchi parle des Femen . .Ghannouchi cite les Etats-Unis et oublie , ou plutôt fait semblant d’oublier  , qu’à New york les américaines ont le droit à se promener en ville torse-nu .Est-ce la jungle ? c’est le terme qu’il utilise et qui confirme que le procès de la jeune Amina est bien un procès politique !

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes