mis à jour le

Le roi de Jordanie se déplace au Caire pour apporter son soutien aux nouvelles autorités

Abdallah II , roi de Jordanie , a quitté le Caire samedi 20 juillet après-midi après une visite éclair au cours de laquelle il a apporté son soutien aux autorités mises en place après le renversement du président islamiste Mohamed Morsi, selon des sources officielles égyptiennes.

Cette visite était la première en Egypte de la part d’un chef d’Etat étranger depuis la chute ,mercredi 3  juillet , du président islamiste, renversé après les énormes manifestations réclamant son départ.

Le monarque jordanien, qui avait été accueilli à son arrivée par le Premier ministre Hazem Beblawi, a ensuite rencontré le président par intérim Adly Mansour et le vice-président chargé des relations internationales Mohamed ElBaradei.

Le roi Abdallah II et Adly Mansour « ont convenu de renforcer les relations bilatérales » entre la Jordanie et l’Egypte, a indiqué la présidence égyptienne dans un communiqué.

Le monarque a également « fait part de son soutien aux choix nationaux faits par l’Egypte » et de son appui pour qu’elle puisse « faire face aux circonstances actuelles et qu’elle renforce sa stabilité et sa sécurité », selon le communiqué.

La Jordanie avait rapidement félicité les nouvelles autorités égyptiennes après la chute de Mohamed Morsi, estimant que leur mise en place, après des manifestations de grande ampleur contre le président, répondait « à la volonté et au choix du peuple égyptien ».

Les Frères musulmans jordaniens, proches du mouvement islamiste dont est issu Mohamed Morsi, avaient en revanche dénoncé une « conspiration » américaine.

La position de la Tunisie ,avec les islamistes d’Ennahdha au pouvoir , continue à s’accrocher vainement au président déchu et rêvent toujours de son retour au pouvoir ,oubliant que le peuple égyptien a dit son dernier mot

Les principales visites au Caire depuis la chute de Mohamed Morsi ont été celles du secrétaire d’Etat adjoint américain William Burns et de la représentante diplomatique de l’Union européenne Catherine Asthon. Les Emirats arabes unis ont également envoyé une délégation gouvernementale de haut niveau.

Le ministre des Affaires étrangères du gouvernement transitoire, Nabil Fahmy, a quant à lui annoncé un « réexamen » de la décision du précédent pouvoir de rompre les relations avec Damas.

Sans se prononcer formellement ou non sur une reprise de ces relations, il a semblé prendre des distances avec la politique de Mohamed Morsi dans ce dossier, en affirmant que le Caire n’appelait pas au « jihad » contre Bachar al-Assad en Syrie.

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

roi

AFP

Nigeria: la croisade d'un roi tribal nigérian contre Shell

Nigeria: la croisade d'un roi tribal nigérian contre Shell

AFP

Côte d'Ivoire: le peintre Aboudia, roi des "Mogos"

Côte d'Ivoire: le peintre Aboudia, roi des "Mogos"

AFP

Justice: le roi du Maroc paiera la défense du chanteur Saad Lamjarred inculpé

Justice: le roi du Maroc paiera la défense du chanteur Saad Lamjarred inculpé

Jordanie

AFP

Egypte: Kerry va voir vendredi le président palestinien et le roi de Jordanie

Egypte: Kerry va voir vendredi le président palestinien et le roi de Jordanie

AFP

Le roi de Jordanie en visite au Maroc de mardi

Le roi de Jordanie en visite au Maroc de mardi

Influences

À quoi servent les pétrodollars du Qatar en Afrique du Nord?

À quoi servent les pétrodollars du Qatar en Afrique du Nord?

Caire

AFP

Egypte: six morts dans une attaque contre la police au Caire

Egypte: six morts dans une attaque contre la police au Caire

AFP

Crash EgyptAir: la France renvoie au Caire une boîte noire réparée

Crash EgyptAir: la France renvoie au Caire une boîte noire réparée

AFP

Egypte: 2 morts, 88 blessés dans un incendie au coeur du Caire

Egypte: 2 morts, 88 blessés dans un incendie au coeur du Caire