mis à jour le

Le Nigeria retire une partie de ses troupes au Mali

Le Nigeria qui a déployé 1000 hommes au nord-Mali va retirer une partie de ses troupes, a annoncé jeudi le chef d'Etat ivoirien Alassane Ouattara, président de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest(Cedeao). « J'ai reçu une lettre du Président nigerian Goodluck Jonathan). Le Nigeria a besoin d'une partie de ses troupes », a déclaré Alassane Ouattara, qui s'exprimait à Abuja, lors d'une conférence de presse. Il a assuré que le Nigeria ne retirait pas toutes ses troupes, « une bonne partie restera » au sein de la Mission intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma), a-t-il précisé à la presse. « C'est à cause de la situation intérieure », a justifié Alassane Ouattara. Depuis le 15 mai en effet, les troupes nigérianes sont engagées dans le nord-est du pays pour combattre la secte Boko Haram, responsable de la mort de milliers de personnes dans le pays.

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains 

Nigéria

AFP

Le Nigeria aimerait en savoir plus sur l'absence de son président

Le Nigeria aimerait en savoir plus sur l'absence de son président

AFP

Le sud-est du Nigeria toujours noyé sous l'or noir, malgré les promesses

Le sud-est du Nigeria toujours noyé sous l'or noir, malgré les promesses

AFP

Les agriculteurs du nord-est du Nigeria veulent rentrer chez eux

Les agriculteurs du nord-est du Nigeria veulent rentrer chez eux

Mali

AFP

L'otage sud-africain détenu par Al-Qaïda au Mali "va bien", selon son père

L'otage sud-africain détenu par Al-Qaïda au Mali "va bien", selon son père

AFP

Libération d'un Suédois enlevé par Al-Qaïda en 2011 au Mali

Libération d'un Suédois enlevé par Al-Qaïda en 2011 au Mali

AFP

L'Elysée annonce "la mort accidentelle" d'un soldat français au Mali

L'Elysée annonce "la mort accidentelle" d'un soldat français au Mali