mis à jour le

CEDEAO : Réunion à Ouagadougou des directeurs du patrimoine et des musées.

La capitale du Burkina Faso abrite du 23 au 26 juillet 2013 une importante réunion des directeurs du patrimoine culturel et des musées des quinze Etats membres de la CEDEAO visant l'adoption d'un plan d'action commun pour une meilleure coordination, ainsi que la préservation et le développement du patrimoine culturel.

De façon spécifique, il s'agira de présenter des solutions durables pour prévenir toute nouvelle destruction massive du patrimoine culturel de l'Afrique de l'Ouest, mais aussi d'élaborer un plan d'action quadriennal (2013-2016) pour la préservation et la valorisation du patrimoine national dans l'espace CEDEAO.

La réunion de Ouagadougou proposera également des critères pour l'identification et l'élaboration d'une liste du patrimoine culturel de l'Afrique de l'Ouest, puis compilera ceux qui doivent être présentés à l'Unesco pour leur inscription sur la liste du patrimoine mondial et tentera d'obtenir du soutien pour la conservation du patrimoine de la région.

Soutenir et encourager les professionnels de conservation locaux et nationaux dans la région, promouvoir la recherche et la documentation sur le patrimoine culturel, identifier, renforcer, développer et agrandir le réseau des professionnels du patrimoine et des musées et développer des programmes de formation spécifiques à court terme pour ces professionnels font aussi partie des objectifs de la rencontre.

Organisée par la CEDEAO en collaboration avec le Programme des musées de l'Afrique de l'Ouest, communément appelé WAMP (pour West African Museums Programme), la réunion devra élaborer des programmes ciblés de sensibilisation et de formation pour le patrimoine ouest-africain et pour les professionnels de musée, et adopter un statut juridique du patrimoine ouest-africain.

A long terme, il s'agira de développer des mesures de prévention contre la destruction du patrimoine culturel, réaliser un inventaire général du patrimoine matériel et immatériel ; proposer des mesures durables pour promouvoir et assurer l'inclusion du patrimoine culturel ouest-africain qui mérite de figurer sur la liste du patrimoine culturel mondial.

La première conférence des ministres de la Culture des Etats membres de la CEDEAO, qui s'est tenue en 2002 à Dakar, au Sénégal, a fixé le schéma et le rythme de développement culturel dans la région de la CEDEAO en adoptant un plan d'action régional qui reconnaît la culture comme une composante essentielle du développement mondial.

Le plan réaffirme aussi l'engagement de ces Etats à travailler en étroite collaboration afin de renforcer, revitaliser et promouvoir une coopération culturelle fructueuse et le programme d'intégration régionale de la région. La Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de la CEDEAO a par la suite adopté les conclusions et recommandations des ministres de la Culture.

L'un des domaines prioritaires de ce plan d'action étant la protection, la préservation, la promotion et le développement du patrimoine culturel matériel et immatériel de la région CEDEAO, le choc ressenti a été grand après la destruction de biens culturels par des groupes islamistes dans le nord du Mali, notamment à Tombouctou.

Auparavant, diverses actions avaient été menées dans ce domaine à travers le monde, en particulier le lancement par l'Unesco d'une Décennie mondiale du développement culturel (1988/1998), qui a servi à encourager les pays à réfléchir, adopter des politiques et entreprendre des activités visant à assurer le développement intégré de leurs sociétés et à préserver leurs patrimoines collectifs.

En outre, sur instruction des chefs d'Etat et de gouvernement sur la préservation du patrimoine culturel de l'Afrique de l'Ouest, les ministres de la Culture des Etats membres de la CEDEAO ont adopté une Déclaration sur la protection de la diversité culturelle lors de leur deuxième conférence, tenue en août 2005 à Abuja, au Nigéria.

On note ainsi que la Commission de la CEDEAO a affiché depuis longtemps sa volonté d'envisager la façon la plus adéquate de prendre en compte tous les aspects liés à la préservation du patrimoine culturel. Des réunions et différents forums de concertation à plusieurs niveaux et avec divers partenaires ont été organisés en vue de faire avancer ce secteur.

C'est dans cet esprit que la quatrième Conférence des ministres de la Culture, tenue en 2011 à Abuja, a recommandé que la CEDEAO, en étroite collaboration avec le WAMP, organise une réunion des directeurs du patrimoine culturel et des musées afin d'assurer une meilleure conservation du patrimoine culturel ainsi que le développement des musées dans la sous-région.

Mamadou AMAT
Senior Communication Officer
ECOWAS Commission

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

Cédéao

Politique

En Afrique de l'Ouest, bientôt une limite de deux mandats pour les chefs d'Etat?

En Afrique de l'Ouest, bientôt une limite de deux mandats pour les chefs d'Etat?

Nigeria

Le silence coupable des élites africaines face à Boko Haram

Le silence coupable des élites africaines face à Boko Haram

Panique

L'épidémie d'Ebola en Guinée devrait tous nous inquiéter

L'épidémie d'Ebola en Guinée devrait tous nous inquiéter

Réunion

AFP

Climat: l'élimination progressive des gaz HFC au menu d'une réunion

Climat: l'élimination progressive des gaz HFC au menu d'une réunion

AFP

Libye: réunion la semaine prochaine

Libye: réunion la semaine prochaine

AFP

Un "anneau de feu" dans le ciel de l'Afrique et de la Réunion jeudi

Un "anneau de feu" dans le ciel de l'Afrique et de la Réunion jeudi

Ouagadougou

AFP

Burkina: l'ex-otage australienne est arrivée

Burkina: l'ex-otage australienne est arrivée

AFP

Burkina: marche silencieuse en hommage aux victimes de l'attaque de Ouagadougou

Burkina: marche silencieuse en hommage aux victimes de l'attaque de Ouagadougou

AFP

Leila Alaoui, une photographe humaniste victime des jihadistes

Leila Alaoui, une photographe humaniste victime des jihadistes