mis à jour le

Médias : 81 nouveaux journalistes et techniciens au service des médias publics

81 élèves journalistes et techniciens issus de la 25e promotion de l'Institut des Sciences et Techniques de l'Information et de la Communication(ISTIC) ont reçu jeudi, leur parchemin après deux à trois années d'études, a-t-on constaté.

81 journalistes et techniciens composés d'agents (BEPC+ 2ans), d'assistants (BAC+2ans) et de conseillers (licence+ 30mois) nouvellement sortis de l'école iront dans leur grande majorité, renforcer les capacités des médias publics composés de la Radiodiffusion et télévision du Burkina, des Editions Sidwaya (presse écrite et agence) et du Service d'information du gouvernement.

Les nationaux s'étant inscrits sur titre et les stagiaires en provenance d'autres pays iront monnayer leurs compétences dans d'autres services.

Le ministre de la Communication, Alain Edouard Traoré qui a présidé la cérémonie de sortie, a en son nom propre et de celui du chef du gouvernement (parrain), traduit ses félicitations aux lauréats en leur souhaitant une carrière bien remplie, soucieuse des règles éthiques et déontologiques enseignées à l'école.

« Cultivez sur le terrain, le professionnalisme, le respect de l'éthique et de la déontologie et la culture de l'entreprise (...) Le professionnel des medias ne doit pas utiliser son outil de travail pour porter des préjudices à la société », leur a recommandé M. Traoré.

Répondant aux doléances soulevées par le délégué des sortants, Christian Zongo, le ministre a assuré que les difficultés liées aux « conditions d'études à l'ISTIC vont trouver progressivement des solutions ».

Selon M. Traoré, le conseil des ministres sur instruction du Premier ministre, Luc Adolphe Tiao, pourrait se pencher avant le début des vacances gouvernementales sur des points comme la transformation de l'ISTIC en établissement public de l'Etat à caractère scientifique et culturel, ce qui ressoudera selon lui, un certains nombre de difficultés.

Crée en 1974 sous l'appellation, Centre de Formation professionnelle et de l'information (CFPI), l'ISTIC qui est sous la tutelle du ministère de la Communication, a pour principale vocation, la formation et le recyclage d'hommes de média nationaux et non-nationaux en provenance de pays africains francophones.

Cette sortie des élèves journalistes a eu lieu deux jours après le sit-in observé par des agents des médias publics à Ouagadougou, à Bobo Dioulasso (Ouest) et à Gaoua (Sud-ouest) pour exiger l'arrêt de « l'immixtion » du ministère de la Communication dans le traitement de l'information. La revalorisation salariale et la reconstitution de carrière de certains d'entre eux font également parti de leur plateforme revendicative.

WAN-ALS/TAA

AIB/Sidwaya

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

médias

AFP

Bénin: RSF dénonce la suspension de quatre médias en 48 heures

Bénin: RSF dénonce la suspension de quatre médias en 48 heures

AFP

RDC: RSF juge "liberticide" la nouvelle réglementation sur les médias

RDC: RSF juge "liberticide" la nouvelle réglementation sur les médias

AFP

RDCongo: l'ONU "préoccupée" par un décret sur les médias

RDCongo: l'ONU "préoccupée" par un décret sur les médias

journalistes

AFP

Gabon: accès refusé pour des journalistes français souhaitant couvrir la crise

Gabon: accès refusé pour des journalistes français souhaitant couvrir la crise

AFP

Tunisie: des ONG critiquent Tunis au sujet de journalistes disparus en Libye

Tunisie: des ONG critiquent Tunis au sujet de journalistes disparus en Libye

AFP

Les journalistes sud-soudanais dans la tourmente des violences

Les journalistes sud-soudanais dans la tourmente des violences