mis à jour le

Mobilisation des islamistes en Egypte, mises en garde du pouvoir

Le Caire (Qahirah) - Les partisans de Mohamed Morsi ont appelé à de nouvelles manifestations vendredi au Caire pour réclamer le retour du président islamiste déchu, au lendemain de mises en garde du président par intérim Adly Mansour et de l'armée contre tout "recours à la violence".

Les manifestations à l'appel des Frères musulmans doivent partir en début d'après-midi, après la traditionnelle grande prière du vendredi, de dix-huit mosquées situées dans différents quartiers du Caire...

Lemag.ma

Ses derniers articles: Lemag.ma vous souhaite une très bonne fête de l’Aïd al-Adha  Pour maigrir, prenez du chocolat !  Un cargo 

mobilisation

AFP

Crise au Togo: la mobilisation tient bon, tractations pour un dialogue

Crise au Togo: la mobilisation tient bon, tractations pour un dialogue

AFP

Togo: nouvelle journée de mobilisation dans une ambiance tendue

Togo: nouvelle journée de mobilisation dans une ambiance tendue

AFP

Togo: deuxième jour de mobilisation massive contre le régime

Togo: deuxième jour de mobilisation massive contre le régime

islamistes

AFP

Egypte: au moins 35 policiers et soldats tués dans des combats avec des islamistes

Egypte: au moins 35 policiers et soldats tués dans des combats avec des islamistes

AFP

Egypte: 10 islamistes présumés tués dans un raid policier

Egypte: 10 islamistes présumés tués dans un raid policier

AFP

Algérie: les islamistes dénoncent une fraude massive aux législatives

Algérie: les islamistes dénoncent une fraude massive aux législatives

garde

AFP

Zambie: le président met en garde ceux qui lui dénient un nouveau mandat

Zambie: le président met en garde ceux qui lui dénient un nouveau mandat

AFP

RDC: Guterres met en garde contre de nouvelles coupes dans la mission de l'ONU

RDC: Guterres met en garde contre de nouvelles coupes dans la mission de l'ONU

AFP

Niger: mise en garde des autorités contre les commerçants "complices" de Boko Haram

Niger: mise en garde des autorités contre les commerçants "complices" de Boko Haram