mis à jour le

Nigeria : Maiduguri, fief de Boko Haram, à nouveau joignable par téléphone

Les lignes de téléphonie mobile ont été rétablies vendredi dans la ville de Maiduguri (nord-est), fief du groupe islamiste Boko Haram, pour la première fois depuis le début de l’opération militaire dans cette région il y a plus de deux mois.
L’armée avait coupé les liaisons téléphoniques au début d’une importante offensive militaire le 15 mai dans les Etats de Yobe, Adamawa et Borno, dans le Nord-Est, dans le but de mettre fin à l’insurrection islamiste qui dure depuis quatre ans dans cette région.
Les téléphones satellites ont ensuite été interdits également, coupant la région de tout moyen de communication, les lignes de téléphone fixes étant très rares au Nigeria. L’armée a déjà restauré les lignes de téléphonie mobile dans l’Etat Adamawa la semaine dernière puis à Yobe plus tôt cette semaine.
Un gradé de l’armée a déclaré à un journaliste de l’AFP à Maiduguri, capitale de l’Etat de Borno, que les portables ne fonctionneraient que dans la ville pour l’instant et non dans l’ensemble de l’Etat. Il fallait s’y prendre à plusieurs reprises, vendredi, pour joindre Maiduguri, mais les lignes fonctionnaient de temps à autres. « Les lignes de télépone ne fonctionneront que dans l’agglomération de Maiduguri, pour l’instant, cela fait partie d’une stratégie de sécurité », a déclaré ce gradé sous couvert d’anonymat.
Cette mesure « sera étendue suivant la situation sécuritaire », a-t-il ajouté. Selon l’armée, les téléphones avaient été coupés pour empêcher Boko Haram de planifier des attaques. De plus en plus d’habitants et des responsables locaux ont réclamé, dernièrement, le rétablissement des lignes.
Le gouverneur de Yobe a déclaré récemment que l’absence de lignes téléphoniques a sans doute empêché les habitants de prévenir les autorités quand des membres présumés de Boko Haram ont attaqué un lycée le 6 juillet, tuant 41 lycéens et un professeur.
L’armée dit avoir réussi à repousser Boko Haram et avoir détruit plusieurs de ses camps au cours de cette offensive, mais cela est difficile à vérifier notamment à cause des problèmes de téléphone.
Si la violence semble avoir diminué, dans cette région, ces dernières semaines, les insurgés islamistes ont cependant défié les autorités en menant un certain nombre d’attaques dont des attentats contre des écoles.
AFP

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

Nigéria

AFP

Pétrole: le Nigeria peut-il sortir de la récession?

Pétrole: le Nigeria peut-il sortir de la récession?

AFP

Le Nigeria s'enfonce dans la crise, la popularité du président Buhari aussi

Le Nigeria s'enfonce dans la crise, la popularité du président Buhari aussi

AFP

Algérie: Ghezzal et Boudebouz forfait contre le Nigeria

Algérie: Ghezzal et Boudebouz forfait contre le Nigeria

telephone

Développement durable

Grâce au Fairphone, moins de déchets polluants dans les décharges d'Afrique?

Grâce au Fairphone, moins de déchets polluants dans les décharges d'Afrique?

AFP

Le téléphone mobile "transforme" l'Afrique mais sa croissance va ralentir

Le téléphone mobile "transforme" l'Afrique mais sa croissance va ralentir

AFP

Plus d'Africains ont accès au téléphone portable qu'

Plus d'Africains ont accès au téléphone portable qu'