mis à jour le

La Guinée et le Mali à l'école de la Plateforme de veille pour des élections apaisées

La Plateforme de veille des femmes pour des élections apaisées au Sénégal a accueilli jeudi à Dakar, des représentantes d'associations de femmes de la Guinée et du Mali, venues s'inspirer de l'expérience sénégalaise en la matière, à la veille d'élections prévues dans leur pays.
"Il s'agit à travers cette rencontre de partager de bonnes pratiques, d'échanger avec elles (les deux délégations) en vue des élections qui se profilent à l'horizon dans leur pays sur la manière dont les femmes du Sénégal se sont mobilisées pour contribuer à apaiser l'élection présidentielle de février 2012", a expliqué la présidente de Femmes Africa Solidarité (FAS), membre de la Plateforme de veille des femmes au Sénégal.
"Avec les résultats enregistrés au Sénégal lors de la présidentielle de février 2012, nous souhaitons que la Guinée et le Mali déroulent leurs scrutins dans la paix, la sécurité", a souligné Binta Diop, à l'ouverture d'un atelier de capitalisation et d'évaluation des activités de la structure dont elle est la coordinatrice.
La Plateforme de veille des femmes pour des élections apaisées au Sénégal va ainsi s'atteler à faire en sorte que ces pays de la sous-région enregistrent les mêmes résultats, avec le soutien des Nations unies et de leurs partenaires, expliqué Binta Diop.
"Aujourd'hui, la salle de veille installée par la Plateforme, a été reprise en Sierra Leone, au Kenya lors de leurs élections avec des résultats probants'', selon Bintou Diop.
Dans ces différents pays qui se sont inspirés du Sénégal dans ce domaine particulier, la présidente du FAS a précisé que ces Plateformes de veille ont défini leurs propres paramètres mais avec toujours l'objectif d'arriver à des élections apaisées.
"La plateforme devra continuer à veiller pour que les instruments soient mis en ½uvre mais également poursuivre le travail parfois souterrain de dialogue, de concertation, pour permettre à tous les acteurs qui le souhaitent d'accéder au pouvoir par les urnes et non par les armes", a relevé la présidente de FAS.
"Il y aura toujours dans une société des conflits, mais ces conflits, il faut toujours les résoudre d'une façon pacifique et pas à travers les armes", a-t-elle insisté.
Déjà au Mali, une Plateforme d'associations de femmes a été mise en place avec une salle de veille installée à une semaine de l'élection présidentielle prévue le 28 juillet prochain.
"Nous allons faire en sorte que les leçons apprises au Sénégal puissent faire partie de cette salle de veille", a dit la responsable de la Plateforme malienne, Me Saran Keïta, présente à cette rencontre, à la tête d'une délégation.
En Guinée, la mise en place n'est pas encore effective, mais pour le chef de la délégation de ce pays, Dr Makale Keita, la participation guinéenne à cette rencontre de capitalisation de deux jours servira de base pour lancer leurs activités.
La Représentante résidente du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), Bintou Djibo, a adressé ses "vives félicitations" aux femmes du Sénégal, regroupées dans le cadre de la Plateforme de veille, pour "le rôle déterminant" qu'elles ont joué lors de la dernière présidentielle sénégalaise, tenue en 2012.

En effet, a-t-elle relevé, "sous la coordination de Femmes Africa Solidarité, les femmes sénégalaises ont de par leur engagement contribué résolument non seulement à l'aboutissement d'une élection transparente et apaisée, mais également à l'avènement d'une nouvelle législature paritai"Les violences électorales en Afrique sont à l'origine de nombreuses dérives et de conflits affectant surtout les femmes et les enfants et la paix durable reste un objectif difficile à atteindre", a-t-elle souligné.
Pour la représentante du PNUD, l'atelier va permettre d'évaluer et d'apprécier le rôle prépondérant joué par la Plateforme sénégalaise. "C'est un moment privilégié de capitalisation et de partage de bonne pratiques qui serviront de base pour jeter une paix durable au niveau national, régional et international", a-t-elle ajouté. L'atelier de capitalisation prend fin vendredi par une conférence de presse.
La Plateforme de veille des femmes pour des élections apaisées au Sénégal déroule des activités de prévention de conflits conformément à la Résolution 1325 du Conseil de sécurité de l'ONU. Elle bénéficie pour cela de l'appui du système des Nations unies. Elle est composée de plus de 20 organisations féminines sénégalaises et panafricaines.




Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

Guinée

AFP

Les Ballets africains, étoiles déclinantes de la culture en Guinée

Les Ballets africains, étoiles déclinantes de la culture en Guinée

AFP

"Biens mal acquis": le fils du président de Guinée équatoriale sera jugé en France

"Biens mal acquis": le fils du président de Guinée équatoriale sera jugé en France

AFP

Guinée équatoriale: Obiang, le fils du président renvoyé en procès

Guinée équatoriale: Obiang, le fils du président renvoyé en procès

Mali

AFP

La famille d'Adama Traoré sollicite "l'implication" du Mali

La famille d'Adama Traoré sollicite "l'implication" du Mali

AFP

Le Mali évoque des soldats "disparus" depuis une attaque jihadiste

Le Mali évoque des soldats "disparus" depuis une attaque jihadiste

AFP

L'état d'urgence au Mali prorogé de huit mois, jusqu'

L'état d'urgence au Mali prorogé de huit mois, jusqu'

élections

AFP

Mali: élections municipales sans entrain et sous tension

Mali: élections municipales sans entrain et sous tension

AFP

Mali: appel de Ban Ki-moon

Mali: appel de Ban Ki-moon

AFP

Elections municipales au Mali: fin de campagne sur fond de critiques

Elections municipales au Mali: fin de campagne sur fond de critiques