mis à jour le

Les Etats-Unis constatent un rapprochement des positions entre Israël et la Palestine

Au cours de sa sixième mission au Proche-Orient depuis sa nomination à la tête du département d’État américain en février dernier, le secrétaire d’État américain, John Kerry, a assuré que les désaccords entre Israéliens et Palestiniens se réduisaient et qu’une reprise des négociations de paix, au point mort depuis 2010, se rapprochait.
Kerry constate un rapprochement des positions entre Israël et la Palestine et espère une reprise prochaine des négociations interrompues il y a près de trois ans, a annoncé mercredi 17 juillet l’agence Reuters.
« Nous avons réussi à réduire considérablement les divergences. Nous continuons à rapprocher les positions, et j’espère toujours que les parties se mettront prochainement à la table de négociations », a déclaré M. Kerry lors d’une conférence de presse à Amman.
Il a également appelé Israël à étudier l’initiative de paix arabe qui prévoit la libération de tous les territoires occupés en 1967 lors de la guerre des Six Jours en tant que condition indispensable pour améliorer les relations entre l’Etat hébreu et ses voisins arabes.
Il s’agit de la sixième visite du chef de la diplomatie américaine au Proche-Orient dans l’espoir de ramener Palestiniens et Israéliens à la table de négociations. A la différence des visites précédentes, M. Kerry n’envisage pas de se rendre cette fois à Ramallah ni à Jérusalem, mais préfère rester en Jordanie, y compris pour rencontrer les représentants de la Ligue arabe.
Dans le cadre de sa visite actuelle, il a déjà évoqué à deux reprises la possibilité de relancer le processus de paix dans la région avec le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.
Les négociations directes entre Israéliens et Palestiniens ont été interrompues en 2010 suite à la reprise par l’Etat hébreu de la construction de colonies juives en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.
Les Palestiniens refusent de reprendre le dialogue tant qu’Israël poursuivra la colonisation des territoires occupés. Les Israéliens, au contraire, plaident pour des négociations immédiates sans « conditions préalables » et suggèrent de régler le problème des colonies une fois assis à la table de négociations.

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

Etats-Unis

AFP

Soudan du Sud: les Etats-Unis proposent une "dernière chance" de sauver l'accord de paix

Soudan du Sud: les Etats-Unis proposent une "dernière chance" de sauver l'accord de paix

AFP

Nigeria: vers une saisie par les Etats-Unis de biens de pétroliers corrompus

Nigeria: vers une saisie par les Etats-Unis de biens de pétroliers corrompus

AFP

Sanctions: le Soudan suspend les discussions avec les États-Unis

Sanctions: le Soudan suspend les discussions avec les États-Unis

Israël

AFP

Sommet ouest-africain: Israël et le Sénégal normalisent leurs relations

Sommet ouest-africain: Israël et le Sénégal normalisent leurs relations

AFP

Tunis: manifestation après un assassinat attribué par le Hamas

Tunis: manifestation après un assassinat attribué par le Hamas

AFP

Tunisie: remous après la mort d'un ingénieur attribué

Tunisie: remous après la mort d'un ingénieur attribué

Palestine

Egypte

En Egypte, des réfugiés palestiniens vivent en marge de la société dans un camp depuis 60 ans

En Egypte, des réfugiés palestiniens vivent en marge de la société dans un camp depuis 60 ans

Gaza

Ce que Desmond Tutu dit à Israël

Ce que Desmond Tutu dit à Israël

Gaza

La solidarité de l'Algérie avec les Palestiniens de Gaza

La solidarité de l'Algérie avec les Palestiniens de Gaza