mis à jour le

PAM : Benchammas, l’enfant terrible du Tracteur !

Politiquement, il est le stratège du PAM, pour ne pas dire son théoricien. Pure produit de la gauche radicale de la région du Rif, à El Hoceima exactement, il a été très actif auprès de ses collègues du Forum Justice et Vérité de feu Benzekri.

Sa principale mission était le dossier des droits de l'homme, des enlèvements et des disparitions forcées dans le Rif. Début 2007, à l'image de Rouissi, Ouadiâ et autres Ayyadi, il a été très vite récupéré par Fouad Ali El Himma pour rejoindre le clan du MTD (Mouvement de Tous les Démocrates). Lui, c'est Hakim Benchammas, actuellement  président du groupe parlementaire PAM à la Chambre des Conseillers et président également de l'arrondissement Yaâcoub Al Mansour à Rabat.

Il reste également l'un des fervents opposants à Benkirane, son parti le PJD, et le Gouvernement qu'il conduit depuis plus d'une année et demi déjà. Et en plus clair, l'islamisme politique ne lui dit rien, ou très peu, et le projet islamiste de société non plus ! Il le déclare d'ailleurs sans équivoque : ''Le refus de cohabiter avec le PJD est principalement justifié par le fait que l’actuel Exécutif conduit un projet de société avec lequel nous sommes fondamentalement en désaccord''. Le membre du Bureau Politique du Tracteur affirme dans le même sens que son parti n’a pas l’intention d’entamer des négociations avec le PJD pour rejoindre le gouvernement suite au retrait du Parti de l’Istiqlal (PI) de la coalition gouvernementale.

S’arrêtant sur la crise politique suite à la démission de ministres du PI du gouvernement, Hakim Benchammas estime qu’”elle a été le fruit de la mauvaise gestion du Chef du Gouvernement de la chose publique et de ses relations avec ses partenaires au sein du Gouvernement”. Il reproche, dans ce sens, à Benkirane de “se comporter comme un chef de parti politique, et non pas en tant que chef du gouvernement de tous les Marocains”. Déçu par l'action du Gouvernement, qui, estime-t-il, s’est soldée après 18 mois au pouvoir notamment par l’aggravation du taux d’endettement, passé à 60% du PIB, et l’accroissement du déficit budgétaire, qui risque d’atteindre 8% à la fin de 2013. Pour lui, “le gel de la Constitution” et de la mise en ½uvre de ses dispositions, une absence de projets concrets de développement, ajoutés à une approche dépassée de la réalité du pays, sont les principales caractéristiques de la conjoncture politique nationale actuelle.

A cet égard, il pointe du doigt Benkirane et lui reproche de “fuir ses responsabilités en accusant l’opposition d’entraver son action et de freiner la dynamique enclenchée avec l’adoption de la loi fondamentale”. A force d'opposition mêlée de populisme, Benchammas arrivera-t-il à redorer le blason d'un PAM dont l'histoire toute récente demeure mystérieuse ?

H.Z

__________ __________ __________ __________ __________ __________ __________ __________ __________ __________ __________ _________

Encadré : 

Le PAM, l'USFP et l'Istiqlal

Vis-à-vis  des liens entre le PAM et l'USFP, Benchammas souligne que plusieurs points communs existent entre les deux formations, qui coordonnent plusieurs de leurs positions au sein du Parlement, réfutant, toutefois, l’existence d’une quelconque consultation “institutionnelle” entre le PAM et l’USFP ou encore le PI : “Il n’y a encore aucune concertation +institutionnelle+ avec l’USFP ou le PI, et il serait, dans l’immédiat, prématuré de parler de coalitions”, dit-il.

 

 

 

 

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

Pam

AFP

Le PAM espère que les financements américains vont continuer sous Donald Trump

Le PAM espère que les financements américains vont continuer sous Donald Trump

AFP

Au Niger, les activités du PAM gravement menacées par manque de fonds

Au Niger, les activités du PAM gravement menacées par manque de fonds

AFP

Soudan: libération de six Bulgares travaillant pour le PAM

Soudan: libération de six Bulgares travaillant pour le PAM