mis à jour le

Ramadan en banlieue : Un manque à gagner chez les restauratrices

Restaurateurs et autres tenanciers de Tangana, en ce mois béni de ramadan, semblent être dans le creux de la vague financière. En effet, si certains trouvent en ce ramadan, un mois de repos, d'autres déplorent rester plusieurs jours sans gagner de revenus.

Des restauratrices sont en congé forcé depuis le début du ramadan. Pour Fatou Tall, restauratrice à Yeumbeul, ce mois est un moment où le musulman ne doit observer que prière et abstinence, donc, un ralentissement dans la plupart des activités. Seulement, ce qu'elle déplore, c'est le manque à gagner qui impacte les foyers, la majeure partie des restauratrices étant des soutiens de familles qui ne peuvent rester plusieurs jours sans travailler. Selon Aida Diop, une autre vendeuse, il est normal d'observer une pause pour qui a la foi et respecter les interdits et autres obligations du mois béni du ramadan, même si les conditions de vie des populations sont difficiles, surtout en banlieue où le seuil de la pauvreté est la chose la mieux partagée.

Il faut dire que le mois béni de ramadan en cours est un moment de prière, de pardon, de récompense et d'adoration religieuse. Aussi, dans beaucoup de localités, restaurants, gargotes et autres Tanganas vivent-ils au ralenti. La plupart désertés par propriétaires et clients, en attendant la fin du mois de jeûne. Le constat a été unanime dans les gares urbaines, les ronds-points et arrêts de voitures. Souleymane, tenancier d'un Tangana à Boune, confesse une baisse dans ses recettes depuis plus de 6 jours.

Sada Mbodj

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

ramadan

AFP

Ramadan au Niger: une trentaine de bouchers clandestins arrêtés

Ramadan au Niger: une trentaine de bouchers clandestins arrêtés

AFP

Tunisie: manifestation pour la liberté de manger en public durant le ramadan

Tunisie: manifestation pour la liberté de manger en public durant le ramadan

AFP

Les Libyens n'ont pas le coeur

Les Libyens n'ont pas le coeur

banlieue

Moussa Fall

Banlieue Dakaroise : Une révolte contre les inondations se profile

Banlieue Dakaroise : Une révolte contre les inondations se profile

satarbf

Accrochage armé entre terroristes et BAT dans la banlieue de Tunis

Accrochage armé entre terroristes et BAT dans la banlieue de Tunis

group promo consulting

Taux du chômage des jeunes en banlieue  L’inquiétude et les doléances vont crescendo

Taux du chômage des jeunes en banlieue L’inquiétude et les doléances vont crescendo