mis à jour le

Huit responsables des frères musulmans seront détenus pour 15 jours pour complément d’enquête

kheiret chater

Le ministère public égyptien a décidé mercredi 17 juillet de prolonger la détention de huit responsables de la confrérie des Frères musulmans (FM) pour 15 jours supplémentaires en attendant les enquêtes sur des accusations d’incitation à la violence et aux meurtres, selon l’agence de presse officielle MENA.
Les détenus comprennent le chef adjoint de la confrérie , Khairat al-Chater, l’ancien haut dirigeant Mahdi Akef et le chef du parti de la liberté et de la justice (FJP), Mohamed Saad al- Katatni.

De nombreuses accusations ont été lancées contre des membres supérieurs des Frères musulmans depuis l’éviction suite à d’énormes manifestations , du président issu de la confrérie Mohamed Morsi le mercredi 3 juillet courant.

Samedi dernier , le ministère public a ordonné de geler les avoirs de 14 hautes personnalités des Frères musulmans, du parti salafiste et du groupe extrémiste al-Islamiya Al-Jamaa, y compris le haut dirigeant des Frères musulmans Mohamed Badie, un membre dirigeant Mohamed al-Beltagi, le vice-président du FJP Essam al-Erian et le prêcheur islamique Safwat Hegazi.

Ils sont accusés d’incitation à la violence devant le siège de la Garde républicaine au Caire et à la place Nahdah à Gizeh, qui a fait au moins 60 morts la semaine dernière.

Le ministère public a commencé samedi à examiner les plaintes contre Morsi et plusieurs dirigeants supérieurs des Frères musulmans et les membres du FJP sur leur implication présumée dans l’espionnage et le meurtre des manifestants ainsi que plusieurs autres accusations.

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

musulmans

AFP

Décès de l'ancien leader des Frères musulmans Mehdi Akef

Décès de l'ancien leader des Frères musulmans Mehdi Akef

AFP

Ouganda: la justice accusée de faire des musulmans des "boucs émissaires"

Ouganda: la justice accusée de faire des musulmans des "boucs émissaires"

AFP

Migrants: le président ivoirien pour une mobilisation des pays musulmans

Migrants: le président ivoirien pour une mobilisation des pays musulmans

détenus

AFP

Amnesty exhorte le Maroc

Amnesty exhorte le Maroc

AFP

Au Maroc, le long chemin des familles des détenus du "Hirak"

Au Maroc, le long chemin des familles des détenus du "Hirak"

AFP

Crise anglophone au Cameroun: des avocats exigent la libération des détenus

Crise anglophone au Cameroun: des avocats exigent la libération des détenus