mis à jour le

Boukary Sidibé dit Kolon à propos de la Coupe Caf : «L’idéal, c’est de bien débuter cette échéance»

Après le sacre du Stade malien de Bamako (Coupe-Champion du Mali), le président du club, Boukary Sidibé dit Kolon, était l'invité de l'émission «Score» de la télévision nationale. Nous vous proposons de revivre ses propos.

 

 

Comment expliquez-vous votre doublé Dame Coupe et Champion du Mali ?

C'est par rapport à l'expérience qu'on a vécue l'année dernière et en nous inspirant de l'échec que nous avons connu l'année dernière que nous avons essayé de reconstruire l'équipe avec un nouvel entraîneur qui nous a offert sa technicité. C'est l'occasion pour moi de lui dire merci et de lui tirer chapeau. Avec la conjugaison des efforts que les dirigeants et supporters ont fournis, nous avons pu réaliser cet exploit. Et cela ne pouvait que se terminer comme ça.

 

 

Le Stade malien a réalisé une certaine constance tout au long de la saison 

Oui, c'est vrai parce qu'au niveau du club, nous fournissons beaucoup d'efforts par rapport aux joueurs et à l'entraîneur. C'est ce qui a fait que nous n'avons pas intervenu dans la gestion de l'entraîneur sur les aspects sportifs. Je pense que cela est très important pour une équipe, pour une sélection. Je pense que la clé de la saison vient de là. Mais aussi, nos poulains ont pris conscience et ils ont compris qu'ils ont beaucoup plus de chance cette année de sécuriser leur saison, d'autant plus que lors de la phase aller, n'ayant pas connu de difficultés majeures, ils se sont dits qu'il faut qu'ils aillent pour l'apothéose  pour la Coupe.

 

 

Quels sont aujourd'hui les objectifs du club ?

Après l'échec en Ligue des champions, c'est de remporter maintenant la victoire lors du 1er match des phases des poules de la Coupe Caf, à Addis Abéba contre Saint Georges. Mais, vous savez, la Coupe Caf, c'est une compétition relevée, surtout quand on regarde les équipes participantes. Cette compétition, nous allons donc l'entamer à Adis Abéba en essayant de faire le maximum là-bas. L'idéal, c'est de bien débuter cette échéance. De 2009 à maintenant, il y a eu beaucoup de choses : il y a des clubs qui se sont consolidés, des clubs qui se sont nouvellement illustrés. En 2009, on ne connaissait pas Saint Georges qui produit aujourd'hui un jeu agréable, parce que ses joueurs ont la rapidité et la technicité. Mais, nous irons à Addis Abéba en respectant l'adversaire et en ayant le mental fort.

 

 

Revenons à la Coupe du Mali. Le fait que votre équipe ait remporté le trophée, cela est-il un atout ?

Le fait que nous ayons atteint nos objectifs nationaux, cela suscite beaucoup de pression. Nous avons fini avec les compétitions nationales. Maintenant, notre objectif, c'est cette Coupe africaine. C'est l'occasion aussi pour nous de préparer la Ligue des champions de l'année prochaine, parce que cette Coupe cette année est constituée des équipes qui étaient en Champion's Ligue. Donc, ce n'est pas le niveau escompté de la Coupe Caf.

 

 

Propos transcrits par Mamadou DIALLO «MASS»

 

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

CAF

AFP

Mondial-2026: le président de la CAF appelle

Mondial-2026: le président de la CAF appelle

AFP

CAN-2019: Hayatou critique son successeur Ahmad

CAN-2019: Hayatou critique son successeur Ahmad

AFP

CAN-2019: "consternation" au Cameroun après les propos du président de la CAF

CAN-2019: "consternation" au Cameroun après les propos du président de la CAF