mis à jour le

Lutte contre la vente illicite de cigarettes : La Drcc sur pied de guerre

Consciente du danger de la fraude qui mine le secteur, la Direction régionale du commerce et de la concurrence (Drcc), en collaboration le ministère de l'Industrie et du Commerce et le département en charge de la Sécurité, a initié une mission de rafles depuis le 28 juin dernier dans les six Communes du District de Bamako, pour mieux combattre le fléau qu'est le commerce illicite du tabac au Mali, notamment les marques de cigarettes Ronson et Montecarlo qui ont envahi le pays depuis le déclenchement de la crise.

 

 

L'industrie du tabac, à travers la Société nationale de tabac du Mali (Sonatam) a fait la fierté du Mali aux lendemains de son indépendance dans les années 1960. Le secteur continue encore de jouer un rôle important dans l'économie du pays, malgré la contrefaçon et le commerce illicite. En 2011, par exemple, l'apport du tabac aux recettes fiscales maliennes a été évalué à plus de 17 milliards de FCfa. Cette contribution au budget national aurait pu dépasser ce chiffre, si le taux de la fraude, qui est estimé entre 28 et 38% aujourd'hui, était efficacement combattu.

 

 

Cette fraude, il faut le dire, provient de l'exportation illicite des cigarettes, notamment des marques Ronson et Montecarlo dans notre pays par des pays frontaliers. Par exemple, la Guinée Conakry, pour les besoins d'approvisionnement de son marché intérieur, s'il faut deux containers de cigarettes, importe plutôt 15 containers par mois. Et cela, sachant que le reste (13 containers) sera exporté en contrebande dans les pays voisins, notamment au Mali. Ce qui cause une énorme perte à l'Etat malien de plus de 3 millions de dollars, soit 17 milliards de FCfa, en termes de taxes fiscales par an.

 

 

 

Ce manque à gagner causé à l'Etat malien, depuis le début de la crise, est dû principalement à la l'exportation illicite guinéenne des marques Montecarlo et Ronson dans notre pays. À l'évidence, les autorités maliennes doivent prendre contact avec leurs homologues guinéennes, surtout que les ressources financières issues de cette contrebande et non perçues par l'Etat malien, servent à financer des activités criminelles comme celles qui étaient en cours dans le septentrion de notre pays et qui ont conduit à son enlisement.

 

 

Les dangers liés à la contrebande des cigarettes

La contrebande est une activité criminelle qui prive le Mali d'importantes ressources fiscales, fragilisant du coup le tissu industriel national. Un autre danger lié au commerce illicite de la cigarette, est le fait qu'il expose les consommateurs à des produits qui ne répondent pas aux normes de qualité. Selon des statistiques, chaque année, plusieurs milliards de francs sont ainsi éludés, qui auraient pu servir à financer d'importants projets pour améliorer les conditions de vie de nos concitoyens. Il s'agit donc bien d'un crime organisé qui affecte chaque Malienne et chaque Malien. Ce commerce illicite qui constitue depuis quelques années le deuxième acteur le plus important du secteur du tabac au Mali, est en passe de devenir le premier acteur. Il convient en effet de rappeler que près de 38% des transactions de produits du tabac au Mali sont des transactions illicites.

 

 

La nature et l'importance des enjeux exigent donc des actions diligentes qui seront d'autant plus efficaces qu'elles auront été réfléchies et décidées de façon concertée par tous les acteurs importants du secteur.

 

 

Les objectifs de l'opération de rafles initiée

La lutte contre le commerce illicite des cigarettes dépasse de loin la capacité d'un seul pays ou d'une seule région. Elle nécessite une coopération internationale pour suivre et démanteler les réseaux de fraude et de contrebande. C'est pour cette raison que les autorités maliennes devraient insister auprès de leurs homologues guinéennes pour accroître leur vigilance quant à la vente illicite des cigarettes.

 

 

Une autre facette de la lutte est l'assainissement du secteur par une meilleure organisation de la filière et un contrôle plus strict de la qualité des cigarettes. L'élaboration en cours de la réglementation portant sur la production, la commercialisation et la consommation du tabac et des produits du tabac, est un témoignage de la volonté des autorités maliennes à faire de leur priorité les questions de santé publique liées au tabac et à préserver le rôle de ce secteur dans l'économie malienne.

 

 

À retenir que cette opération de rafles des cigarettes illicites, notamment Montecarlo et Ronson (non autorisées à la vente au Mali), entamée depuis le 28 juin 2013 dans les six Communes du District de Bamako, se poursuivra jusqu'en fin décembre à l'intérieur du pays.  A noter que cette opération vient d'être effectuée à Koulikoro où elle a connu un succès véritable.

Basile ESSO

 

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

lutte

AFP

La crise en Libye affecte la lutte contre le trafic d'êtres humains

La crise en Libye affecte la lutte contre le trafic d'êtres humains

AFP

En Tunisie, Gabès, ville "victime", lutte contre la pollution industrielle

En Tunisie, Gabès, ville "victime", lutte contre la pollution industrielle

AFP

Le Ghana lance une lutte féroce contre les mines d'or illégales

Le Ghana lance une lutte féroce contre les mines d'or illégales

cigarettes

AFP

Sénégal: de nouveaux paquets de cigarettes avec des avertissements contre le tabagisme

Sénégal: de nouveaux paquets de cigarettes avec des avertissements contre le tabagisme

AFP

L'Egypte saisit plus de 64 millions de paquets de cigarettes de contrebande

L'Egypte saisit plus de 64 millions de paquets de cigarettes de contrebande

AFP

Egypte: Sissi défend la hausse du prix de l'essence, nouvelle taxe sur les cigarettes

Egypte: Sissi défend la hausse du prix de l'essence, nouvelle taxe sur les cigarettes

guerre

AFP

Nigeria: les fonctionnaires en guerre contre les salaires impayés

Nigeria: les fonctionnaires en guerre contre les salaires impayés

AFP

Ces réfugiés étrangers qui restent en Syrie malgré la guerre

Ces réfugiés étrangers qui restent en Syrie malgré la guerre

AFP

Guerre interne en vue

Guerre interne en vue