mis à jour le

Eau potable et Assainissement au Burkina : Les membres du Réseau parlementaire prennent la mesure de leurs responsabilités

Ils n'ont vraiment pas perdu du temps les membres du Réseau des parlementaires burkinabè pour l'eau potable, l'hygiène et l'assainissement (REPHA/BF). Deux jours seulement après la mise en place de leur structure, ils étaient en atelier ce mercredi 17 juillet 2013 à Ouagadougou.

Objectif : Prendre la pleine mesure de leurs responsabilités en s'informant en bonne et due forme sur les défis du secteur.

« Il ne pouvait y avoir meilleure introduction pour vous que l'atelier de ce jour qui devrait permettre de disposer d'une masse critique d'informations sur le secteur dans lequel vous venez de vous engager davantage. Des engagements du gouvernement aux initiatives développées par les intervenants du secteur pour l'atteinte des OMD en passant par les défis et contraintes, tout est réuni pour vous permettre de disposer de l'outil premier qu'est l'information afin de réussir la planification de vos actions à la mesure de vos ambitions et de votre vision », leur a dit la député Fatoumata Diendiéré dans son allocution d'ouverture de la rencontre, au nom du président de l'Assemblée nationale qu'elle représentait.

« Cet atelier devrait nous permettre de comprendre davantage la problématique du secteur de l'approvisionnement en eau potable et assainissement. Si nous devons jouer notre rôle dans le contrôle de l'action du gouvernement, il est indispensable pour nous de connaître avec précision les engagements qui sont pris afin d'en exiger le respect. Si nous voulons proposer des lois appropriées pour plus d'accès à l'eau et à l'assainissement, il nous faut identifier avec précision les leviers sur lesquels appuyer afin de réaliser cet objectif », a assuré pour sa part la coordonnatrice du REPHA, Rosalie Bassolé.

Le présent atelier devrait donc permettre aux parlementaires membres du REPHA de se doter d'une feuille de route à même de leur permettre de se mettre rapidement en ordre de bataille, notamment sur la question de l'accès à l'assainissement.

Des chiffres qui interpellent les parlementaires

Une enquête nationale sur l'assainissement conduite en 2010 par l'Institut National de la Statistique et de la Démocratie (INSD) indique que le taux d'accès à un assainissement adéquat est de 3% au niveau national dont 9,8% en milieu urbain contre 0,8% en milieu rural.

On estime, relève la coordonnatrice du REPHA, que « 70% de la population du Burkina Faso, celle qui nous a voté et celle que nous représentons, pratique encore la défécation en plein air, ce qui cause un réel problème de santé publique ».

Et d'ajouter : « Face à cette situation, les parlementaires doivent avoir un rôle à jouer et c'est pour cela que le Réseau des parlementaires pour l'eau potable, l'hygiène et l'assainissement a été créé afin de s'impliquer davantage pour une meilleure prise en charge de ces questions ainsi que leurs conséquences néfastes sur la santé humaine ». Le REPHA/BF a été créé le 15 juillet 2013. Le bureau exécutif comprend 15 membres. Pour ce premier atelier organisé avec le soutien de WaterAid et d'autres partenaires, c'est une cinquantaine de parlementaires membres qui y ont assisté.

Grégoire B. BAZIE

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

eau

AFP

Kenya: canons à eau contre manifestants dans les rues de Nairobi

Kenya: canons à eau contre manifestants dans les rues de Nairobi

AFP

L'Ethiopie tente de pourvoir aux besoins en eau de ses futurs citadins

L'Ethiopie tente de pourvoir aux besoins en eau de ses futurs citadins

Or bleu

Une nappe phréatique géante pourrait changer le visage de la Namibie

Une nappe phréatique géante pourrait changer le visage de la Namibie

assainissement

Nabil

Appel à résumés pour l'atelier d'apprentissage et d'échanges :

Appel à résumés pour l'atelier d'apprentissage et d'échanges :

Nabil

Eau et assainissement à Bobo-Dioulasso :

Eau et assainissement à Bobo-Dioulasso :

Zénith Balé

Le secteur  eau hygiène assainissement et la présidentielle de 2013 : Soumi propose 20 milliards par an, pour résorber les déficits

Le secteur eau hygiène assainissement et la présidentielle de 2013 : Soumi propose 20 milliards par an, pour résorber les déficits

Burkina

AFP

CAN: tout reste

CAN: tout reste

AFP

CAN: le Cameroun et le Burkina Faso font le show mais ratent la 1re place

CAN: le Cameroun et le Burkina Faso font le show mais ratent la 1re place

AFP

Burkina Faso: un plan de développement de 23,5 milliards d'euros

Burkina Faso: un plan de développement de 23,5 milliards d'euros