mis à jour le

Revue de la presse- Les quotidiens jettent leur dévolu sur l'affaire de trafic de drogue

(APS) - L'affaire de trafic de drogue qui impliquerait de hauts responsables de la police sénégalaise est encore sous les projecteurs, à côté d'autres sujets, dans les quotidiens reçus mercredi à l'APS.

Dans sa livraison du mardi, Le Quotidien faisait état d'un rapport de l'ex-patron de l'Office central de répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS) sur son prédécesseur et actuel directeur général de la police nationale qui ''détaille les relations entre par Abdoulaye Niang et les milieux narcotrafiquants''.

L'ex-directeur de l'OCRTIS, Cheikhna Cheikh Saadbou Keïta, auteur dudit rapport cite nommément l'actuel directeur général de la police, Abdoulaye Niang qu'il accuse d'accointances avec des narcotrafiquants.

Selon le journal La Tribune, ''le ministre de l'Intérieur (Pathé Seck) confirme la guerre de la drogue dans la police''. Mais le ministre a déclaré qu'il n'entend pas ''intervenir sur ce duel fratricide''. Cette affaire, inspire à La Tribune, dans son billet du jour, '' (une) République de légèretés''.

Pour Le Populaire, ''le ministre de l'Intérieur se garde de faire la police dans ce +duel fratricide+''. Pathé Seck préfère plutôt attendre ''les conclusions de l'enquête du commandement et celle de la justice''.

Parlant de ''cafards de la police'', Le Populaire écrit : ''Le Képi de la police devient très lourd à porter ces derniers temps. Si cela se trouve, ils ne sont pas si +clean+ ces flics (...). Parce qu'au moment où on envoie le petit détenteur de +yamba (chanvre indien)+ au gnouf, le gros caïd se la coule douce et achète la loi à coups de billets de banque''.

Selon le journal Walfadjri, ''les révélations faites par le trafiquant nigerian sur le trafic de drogue imputé à certains hauts responsables de la police semblent mettre sens dessus-dessous la police. Pour preuve, on se livre à un combat fratricide entre hauts cadres de la police. Ce que reconnait le ministre de l'Intérieur (...)''.

Le Quotidien, qui a révélé cette affaire, s'intéresse aussi à la réaction ''pathétique'' du ministre de l'Intérieur. Selon le journal, ''malgré la gravité des accusations (...) le patron de la place Washington a voulu réduire cette affaire à un simple +duel fratricide entre chefs de la police+''.

Pour Le Quotidien, ''cette affaire a été conduite avec une telle légèreté qu'on se demande si les autorités de ce pays ont jamais cherché vraiment à connaître la vérité sur le trafic de drogue qui gangrène les services de la police. A tout le moins, on peut douter de leur compétence, sinon de leur moralité''.

Selon le journal, ''on ne peut pas couvrir un dealer et lui confier la responsabilité de la sécurité de tous les citoyens d'un pays sans des motifs très forts''.

Loin de ce sujet, Le Soleil annonce le lancement de la Nouvelle alliance pour la sécurité alimentaire avec l'appel du Premier ministre Abdoul Mbaye qui demande aux privés de s'impliquer dans le financement de l'agriculture.


Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

trafic

AFP

Ouganda: enquête Fifa pour trafic de billets contre le président de la Fédération

Ouganda: enquête Fifa pour trafic de billets contre le président de la Fédération

AFP

A Agadez, au Niger, l'interdiction du trafic des migrants passe mal

A Agadez, au Niger, l'interdiction du trafic des migrants passe mal

AFP

Calabar, des marchés d'esclaves au trafic de migrants

Calabar, des marchés d'esclaves au trafic de migrants

drogue

AFP

Tanzanie: les employés d'une morgue éventrent la "mule" pour voler sa drogue

Tanzanie: les employés d'une morgue éventrent la "mule" pour voler sa drogue

Peuple de l'herbe

Les fumeurs algériens se lamentent de la pénurie de cannabis

Les fumeurs algériens se lamentent de la pénurie de cannabis

AFP

Bénin: l'homme d'affaires béninois Sébastien Ajavon impliqué dans un trafic de drogue présumé

Bénin: l'homme d'affaires béninois Sébastien Ajavon impliqué dans un trafic de drogue présumé