mis à jour le

BARA GAYE DE L'APR AUX JEUNESSES LIBÉRALES ''Nous saurons apporter la réponse à la mesure des actes qui seront posés''

Des réponses à la mesure des actes posés. C'est ce que promettent les jeunesses de l'Alliance pour la république aux jeunesses du Parti démocratique sénégalais qui comptent, à partir du 30 juillet prochain, initier des séries de manifestations sur toute l'étendue du territoire national pour dénoncer, disent-ils, la traque des personnalités du Pds.

Les jeunesses de l'Alliance pour la République comptent faire face à la volonté des jeunesses du Parti démocratique sénégalais (Pds) qui promettent d'investir le territoire national, à partir du 30 juillet prochain, pour se dresser contre les ''dérives'' du régime de Macky Sall . Au cours de leur comité directeur tenu à la permanence Oumar Lamine Badj, ce week-end, ces libéraux avaient appelé les militants et toutes les fédérations «à se préparer à engager une bataille contre la traque des personnalités du parti».

Mais du côté des jeunesses du parti au pouvoir, l'on ne compte pas se faire surprendre. ''Nous jeunesses républicaines, nous ferons face et nous apporterons la réponse appropriée à toutes les actions qui seront menées. Ce sera ½il pour ½il, dent pour dent'', a déclaré lundi Bara Gaye, membre de la Convergence des jeunesses républicaines (Cojer) dirigée par le directeur général de l'Anej, Biram Faye.

Même si la question n'est pas encore agitée au sein des instances jeunes de l'Apr, il va sans dire que ces jeunes, en tant que «fer de lance du parti présidentiel», comptent se dresser en bouclier autour du président de la République, Macky Sall. ''Aujourd'hui qu'il est en train de mettre en ½uvre sa feuille de route pour matérialiser le programme Yoonu Yokkute qui est devenu une réalité avec une série de réalisations saluées au plan national et international, ce n'est pas le moment de bander les muscles pour mettre le feu sur le pays'', soutient M. Gaye. Selon lui, ''les libéraux sont gagnés exactement par le même sentiment qui habite les adultes et tous les membres du Comité directeur''. ''Ils tiennent un discours fondé autour d'une stratégie de victimisation mais le peuple n'est pas dans les dispositions de les suivre sur ce terrain'', assure-t-il. Soulignant que ''c'est à la limite ridicule, après avoir traité avec mépris et dédain ce peuple pendant 12 ans, que de vouloir l'amener à s'approprier ce combat''.

Enquête

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye