mis à jour le

Pavillon

SI ce qui reste de nos compagnies maritimes pouvait partir à la conquête de nouveaux ports; si elles pouvaient s’appuyer sur des grands groupes internationaux pour prendre leur envol; si ce secteur pouvait reconstituer sa flotte d’antan... avec des si et des si, on pourrait, comme Barbe noire dans le film Pirates des Caraïbes, mettre des bateaux en bouteille. La crise du transport maritime est un véritable gâchis économique.

en lire plus

L'Economiste

Ses derniers articles: Placard  Un Monde Fou  De Bonnes Sources