mis à jour le

Coopération algéro-autrichienne : discussion sur la formation des formateurs au métier de soudeur

L'objectif de la délégation autrichienne vise à rencontrer un groupe d'investisseurs privés algériens pour discuter de la possibilité de la création d'un centre de formation dans le domaine de la soudure. L 'Algérie s'intéresse à la coopération avec l'Autriche dans le domaine de la formation professionnelle, particulièrement dans la soudure. Osmane Meslouh, inspecteur général au ministère de la Formation et de l'Enseignement professionnels, qui a pris part hier à la conférence sur la formation professionnelle à la résidence de l'ambassade d'Autriche, a affiché sa volonté de concrétiser une coopération dans le domaine de la formation des formateurs. «Nous allons étudier la possibilité de coopération», a-t-il affirmé. Une réunion a été provoquée à l'issue de cette conférence, animée par le docteur Wilhem Techt, directeur général de l'Institut de formation professionnelle de Graz, et son adjoint Mag Harald. A l'ordre du jour : discussion sur la formation dans le domaine de la soudure qui s'impose comme l'une des priorités de la formation professionnelle. «Le secteur dispose des infrastructures, le problème se pose au niveau du savoir-faire», a souligné M. Meslouh, qui s'interroge sur les modalités pratiques permettant de transmettre le savoir-faire technique dans le domaine de la soudure au profit des formateurs algériens. Le directeur général de l'Institut, qui s'est montré favorable à la coopération, a déclaré que l'institut qu'il représente pourra fournir le logiciel d'apprentissage et également assurer l'apprentissage pédagogique durant 6 mois pour ces formateurs qui seront appelés à encadrer les apprentis et gérer le cycle de formation. A ce sujet, l'inspecteur général de la formation professionnelle a insisté sur la formation rapide des formateurs, la visite des centres de formation en Algérie pour s'assurer de la conformité du matériel deformation. La demande dans le métier de la soudure semble très pressante.M. Wilhem Techt a déclaré que l'objectif de son déplacement vise à rencontrer un groupe d'investisseurs privés algériens pour discuter de la possibilité de la création d'un centre de formation dans le domaine de la soudure. Pour rappel, Bilding Freude Inclusive (BFI) est un institut privé fondé par deux syndicats autrichiens : la Chambre des travailleurs (organisme où chaque travailleur doit être membre) ainsi que le syndicat général des travailleurs. L'expérience de l'Autriche dans le domaine de la formation professionnelle est une réussite. «L'Autriche est le pays qui a enregistré le plus faible taux de chômage en Europe», a souligné Aloisia Wörgetter, ambassadeur d'Autriche à Alger.  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

coopération

AFP

France et Côte d'Ivoire vont renforcer leur coopération militaire

France et Côte d'Ivoire vont renforcer leur coopération militaire

AFP

Le Pen promet 0,7% du PIB pour "la coopération avec l'Afrique"

Le Pen promet 0,7% du PIB pour "la coopération avec l'Afrique"

AFP

Migrations: coopération renforcée entre l'Italie et la Tunisie

Migrations: coopération renforcée entre l'Italie et la Tunisie

discussion

AFP

RD Congo: discussion sur l'application de l'accord du 31 décembre

RD Congo: discussion sur l'application de l'accord du 31 décembre

AFP

Mali: trois civils tués dans le Nord, deux documents en discussion

Mali: trois civils tués dans le Nord, deux documents en discussion

AFP

Le Mali reste "ouvert"

Le Mali reste "ouvert"

formation

AFP

Sénégal: la NBA ouvre son premier centre de formation en Afrique

Sénégal: la NBA ouvre son premier centre de formation en Afrique

AFP

Libye: le gouvernement dénonce la formation d'une armée "parallèle"

Libye: le gouvernement dénonce la formation d'une armée "parallèle"

AFP

Maroc: nouvelles négociations pour la formation du gouvernement

Maroc: nouvelles négociations pour la formation du gouvernement