mis à jour le

Conseil des droits de l’homme de l’ONU : la candidature de l’Algérie contestée

L'Algérie a officiellement présenté sa candidature au Conseil des droits de l'homme de l'ONU. Elle figure parmi les 21 pays en lice aux élections du remplacement de 14 des 47 sièges tournants de ce conseil, dont le mandat débutera en janvier 2014 et expirera en décembre 2016. Mais sa candidature est déjà contestée, au même titre que celle d'un certain nombre de pays considérés comme peu respectueux des droits humains. En effet, UN Watch, une ONG internationale, basée à Genève (Suisse), a dressé, le 9 juillet, la pire liste de candidats à cette importante instance onusienne. En plus de l'Algérie, Watch cite le Tchad, la Chine, Cuba, la Russie, l'Arabie Saoudite et le Vietnam qui peuvent devenir, dès novembre 2013 (date de l'organisation des élections), membres de la principale Organisation des droits de l'homme au monde. Selon la même source, le Conseil des droits de l'homme de l'ONU pourrait également accueillir l'Iran et la Syrie, deux pays, estime l'ONG, qui ne sont pas de bons élèves en matière de respect des droits de l'homme. Pour contrecarrer ces candidatures, UN Watch appelle les Etats-Unis et l'Union européenne à s'opposer à l'élection de «ces Etats voyous». Sans donner de détails sur l'Algérie, la «liste de la honte» Watch présente une sorte de fiche technique des pires pays au monde en matière de violations des droits de l'homme. Pour le directeur exécutif de l'ONG, Hillel Neuer, «cela ne peut qu'aboutir à un désastre». «En élisant des pays qui violent massivement les droits de l'homme à la tête de l'organisation même chargée de les protéger, les Nations unies vont ajouter encore plus d'ingrédients pourris dans le potage. Les résultats ne devraient pas nous surprendre», soutient-il. L'ONG relève également qu'actuellement, le Conseil comprend le Kazakhstan, le Pakistan, la Mauritanie, le Venezuela et bien d'autres pays dont «le bilan en matière des droits de l'homme est lamentable». «Les candidats tels que l'Algérie, la Chine, Cuba, la Russie et l'Arabie Saoudite ont une chose en commun : ils violent systématiquement les droits de leurs propres citoyens», précise Hillel Neuer, expliquant que ces pays ont toujours voté à contresens dans le cadre des initiatives de l'ONU destinées à protéger les droits de l'homme. «Le Tchad a des enfants soldats, comment peut-il être candidat ?», interroge-t-il. Le responsable de Watch estime également que ces pays devraient plutôt être sur le banc des accusés. «Ce n'est pas seulement que ces gouvernements ne sont pas qualifiés, mais ce sont ceux qui devraient être sur le banc des accusés, pas ceux qui siègent en tant que procureurs et juges. C'est une insulte à leurs victimes - et une défaite pour la cause mondiale des droits de l'homme - quand l'ONU permet à des pays qui violent gravement ces droits d'agir en tant que défenseurs et juges universels des droits humains», ajoute-t-il. Selon lui, les Etats-Unis et l'Union européenne devraient encourager des candidats dignes de ce nom pour chaque région et faire pression pour leur élection face à «la liste actuelle de tyrannie et de violeurs des droits de l'homme».  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

droits

AFP

Kenya: le pouvoir "hostile" aux défenseurs des droits de l'homme

Kenya: le pouvoir "hostile" aux défenseurs des droits de l'homme

AFP

Burundi: la plus ancienne ligue des droits de l'homme "radiée"

Burundi: la plus ancienne ligue des droits de l'homme "radiée"

AFP

Centrafrique: les violations des droits de l'homme en hausse, selon l'ONU

Centrafrique: les violations des droits de l'homme en hausse, selon l'ONU

L’ONU

AFP

RDC: la mission de l’ONU pilonne des positions de présumés rebelles ougandais

RDC: la mission de l’ONU pilonne des positions de présumés rebelles ougandais

LNT

Christopher Ross fait son rapport au Conseil de Sécurité de l’ONU

Christopher Ross fait son rapport au Conseil de Sécurité de l’ONU

Neila Latrous

L’Arabie Saoudite refuse d’entrer au Conseil de Sécurité de l’ONU

L’Arabie Saoudite refuse d’entrer au Conseil de Sécurité de l’ONU

candidature

AFP

Gabon: la Cour constitutionnelle rejette les recours sur la candidature d'Ali Bongo

Gabon: la Cour constitutionnelle rejette les recours sur la candidature d'Ali Bongo

AFP

Gabon: l'ex-président de l'Assemblée annonce sa candidature

Gabon: l'ex-président de l'Assemblée annonce sa candidature

AFP

Congo: Sassou Nguesso confirme officiellement sa candidature

Congo: Sassou Nguesso confirme officiellement sa candidature