mis à jour le

Le plan diabolique devient réalité


Par Zakaria Bouker

En 1897,Théodore Herzl convoque à Bâle ( en Suisse ) le premier congrès sioniste mondial. Deux cent quatre délégués se présentent pour dessiner la carte du moyen orient pour héberger la diaspora juive . L'Irgoun « Organisation» parfois abrégé en I.Z.L est une organisation armée sioniste en Palestine mandataire, née en 1931 à peu près à la même époque que les frères musulmans avec des méthodes et des objectifs similaires.

Il faut attendre près d'un siècle pour assister à un congrès de cette ampleur juillet 2013 à Ankara ( en Turquie ) .Ont assisté à ce congrès mondial, Rached Ghannouchi pour la Tunisie, ainsi que les représentants des frères musulmans de tous les pays arabes avec la bienveillance du gouvernement Turc .

La résolution est sans appel : Il s'agit d'établir un régime des frères en Tunisie par les armes susceptible de renverser le pouvoir en Egypte en Algérie, en Jordanie et en Syrie.

La richesse des frères musulmans est légendaire. Elle est bien plus ancrée et plus imposante que celle du lobby juif à travers le monde. Des banques suisses aux entreprises en Europe en passant par les domaines aux USA, en Australie, au canada et même dans les pays de l'Amérique latine. Ghannouchi donc s'inscrit dans la décision collective d'armer son mouvement Ennahdha et de raser l'opposition par le feu et d'établir une tête de pont aussi bien pour l'Egypte que pour l'Algérie.

La déclaration de Sahbi Atig après celle de Chourou suivie de celle de Zitoun préparant un bain de sang n'est ni fortuite ni légère. Elle est même en dessous de la vérité.

La Tunisie est choisie pour accueillir la diaspora des frères musulman. Elle sera leur Al-Qaïda pour entreprendre la déstabilisation des régimes et leur renversement.

Ce projet ne se fait pas sans concessions majeures. Le Sinaï recevra les palestiniens et enterrera définitivement la question palestinienne avec l'appui de Hamas.Rached Ghannouchi déclare que « dans les prochains jours ou mois il sera établi le royaume de Tunisie » sic suivi des royaumes dans les pays conquis.

L'argent, les hommes, l'armement et les puissances étrangères engagées pour ce projet sont historiques .

Pendant ce temps, l'opposition continue de discuter de la constitution et les petits groupes Tamarrod font leurs chamailleries de petits lycéens en panne d'argent de poche, les médias du gouvernement provisoire passent en boucle place Rabâa al Adaouia ( au Caire )  , les médias du lucre sont entre les séries à l’eau de rose et les débats spectacles entre opposants et partisans qui s’embrassent comme des amoureux.

 On y reviendra avec plus de détails 

Remarque : Tunisiefocus ne partage pas nécessairement le point de vue de l’auteur

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes