mis à jour le

Mohamed Ali Nahdi n’est pas du gout de la police à Sbeïtla

Hafedh Ayadi ,directeur de la 33ème édition du festival archéologique El Abedla à Sbeïtla, a souligné que le comité directeur a suspendu le one-man show « Zmegri » du jeune comédien Mohamed Ali Nahdi pour « atteinte aux bonnes moeurs », selon ses propos.
Dans une déclaration à l’agence TAP, il a relevé que cette décision a été prise par le comité directeur car a-t-il avancé, « certains gestes et propos ont suscité un certain malaise auprès de l’assistance et agents de la sécurité présents ». Il a à cet égard démenti la déclaration de Mohamed Ali Nahdi à certains médias nationaux et diffusée sur les réseaux sociaux, dans laquelle l’artiste a indiqué que sa représentation a été interrompue suite à une attaque perpétrée par un groupe de salafistes.
Dans un communiqué publié lundi, le comité directeur a précisé que le spectacle ayant commencé dimanche à 23heures en présence d’un grand nombre de festivaliers, a suscité après environ un quart d’heure la colère des agents de l’ordre qui ont quitté les lieux à la suite « de propos virulents les ciblant dans le spectacle ».
Le comité a tenu à préciser que le spectacle a comporté « des gestes et des paroles portant atteinte aux bonnes moeurs » ce qui a poussé le comité directeur à prendre cette décision tout en veillant à garantir la sortie du public mais aussi de l’artiste et du staff technique qui l’accompagne, en toute sécurité.
Joint au téléphone, Mohamed Ali Nahdi a cependant relevé qu’il a tenu à présenter son spectacle au festival de Sbeitla en dépit « des informations signalant l’absence de sécurité » selon ses dires.
La pièce qui a été présentée plus de 30 fois, a-t-il ajouté, à Sfax ,Sousse, Tunis, La Marsa, le Kefb etBizerte et devant un large parterre d’hommes politiques et personnalités de la scène culturelle dont le ministre de la culture n’a suscité aucun signe de mécontentement auparavant. Il a, par ailleurs, indiqué que « le retrait des agents de l’ordre » qui n’ont pas apprécié l’extrait « critiquant la police » a laissé le champs libre à un groupe de jeunes pour semer la zizanie auprès du public.
Mohamed Ali Nahdi a ajouté que cette décision a été prise à la suite de son refus à la demande du comité du festival, de présenter des excuses aux agents de l’ordre et qu’il a été de la sorte obligé à interrompre le spectacle.

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

Mohamed

AFP

Décès de l'islamologue tunisien Mohamed Talbi, "libre" penseur

Décès de l'islamologue tunisien Mohamed Talbi, "libre" penseur

AFP

Mohamed Abdullahi 'Farmajo', nouveau président de la Somalie

Mohamed Abdullahi 'Farmajo', nouveau président de la Somalie

AFP

Somalie: l'ex-Premier ministre Mohamed Abdullahi Farmajo élu président

Somalie: l'ex-Premier ministre Mohamed Abdullahi Farmajo élu président

Ali

AFP

Tunisie: un proche de l'ex-président Ben Ali interpellé

Tunisie: un proche de l'ex-président Ben Ali interpellé

AFP

Tunisie/corruption: enquête ouverte sur le témoignage d'un proche de Ben Ali

Tunisie/corruption: enquête ouverte sur le témoignage d'un proche de Ben Ali

AFP

Tunisie: le président déchu Ben Ali de nouveau condamné

Tunisie: le président déchu Ben Ali de nouveau condamné

goût

AFP

Ouganda: un ministre fait saisir dans une école un livre trop osé

Ouganda: un ministre fait saisir dans une école un livre trop osé

AFP

Fifa: anniversaire au goût amer pour Blatter qui fête ses 80 ans

Fifa: anniversaire au goût amer pour Blatter qui fête ses 80 ans

AFP

En Sierra Leone, la récolte tardive de cacao

En Sierra Leone, la récolte tardive de cacao