mis à jour le

Le Directeur Commercial d’Orange-Mali, Mamadou Lamine Traoré hier face à la presse : « Les troubles concernent la relation entre les grossistes et les demi-grossistes et Orange-Mali n’a rien à voir avec la grève des revendeurs »

Hier face à la presse, le Directeur commercial d’Orange-Mali, Mamadou Lamine Traoré a donné des éclaircissements sur les troubles constatés ces derniers jours sur le marché de la distribution des recharges et des cartes SIM Orange. Selon le conférencier, la société n’a rien à voir avec ces troubles. Ils concernent la relation entre les grossistes et les demi-grossistes. Avant de préciser que la rémunération offerte par Orange-Mali est toujours la même et n’a absolument pas varié depuis plus de 10 ans. Et cette rémunération est directement versée aux grossistes appelés PDG, qui ont des contrats avec la société. 

 

Le Directeur Commercial d’Orange-Mali, Mamadou Lamine Traoré

Depuis quelques jours, certains groupes de demi-grossistes et même certains détaillants ont voulu prendre en otage la distribution des recharges et des cartes SIM Orange Mali. En réalité, ces troubles concernent les grossistes, qui sont liés par un contrat avec Orange-Mali et les demi-grossistes. C’est dans ce cadre que les responsables de la société et leurs partenaires grossistes étaient, hier, face à la presse, au siège de DFA-Com.

 

 

En plus du Directeur commercial, Mamadou Lamine Traoré, on notait la présence de Bakara Mady Diallo, directeur de la règlementation et des affaires juridiques. D’entrée de jeu, le conférencier a été très clair. Selon lui, Orange-Mali n’est pas concerné par ces troubles qui portent sur les relations entre les grossistes appelés PDG et les demi-grossistes. En fait, il n’existe aucun lien contractuel entre la société et les demi-grossistes.

 

 

« Orange-Mali n’a de relations contractuelles qu’avec les partenaires distributeurs grossistes. Nous avons signé un contrat de distribution au terme duquel ils perçoivent une rémunération dont la valeur n’a jamais varié à la baisse. Elle est toujours de 10% depuis février 2003.  Cette rémunération est donc directement versée aux grossistes.  Ces derniers achètent toujours les cartes de recharge au même tarif » a précisé le directeur commercial d’Orange-Mali.

 

 

 

Dans le cadre de leur développement, les grossistes ont décidé de conserver une plus large part de la rémunération contractuellement donnée par Orange-Mali. Cette part, souligne le Directeur commercial de la société, a toujours été fixée à 3% prélevée sur les 10% de rémunération. Et sur la clé de répartition, les détaillants perçoivent 5%. Cela afin qu’ils puissent vivre de leur activité.

Le directeur commercial de rappeler qu’un : « nombre important de demi grossistes, qui évoluent dans l’informel ne se contentent pas de cette rémunération. Ils exercent une pression excessive sur les PDG pour partager la rémunération de 3% de ces derniers. Les PDG sont contraints de céder jusqu’à 2% voire plus de 2,5% sur leur propre rémunération. De la sorte les PDG restent en possession de 1% voire moins de 0,5% de taux de rémunération entraînant les conséquences que l’on connaît ».

 

 

 

Cette difficulté financière importante empêche les grossistes de développer leur réseau de distribution pour assurer la permanence des produits et services orange sur le marché, de créer des emplois modernes, de s’acquitter des impôts et taxes normalement dus à l’Etat.

 

 

 

La concurrence déloyale fait que les grossistes se livrent entre eux, les a amenés à sur-commissionner certains de leurs partenaires demi-grossistes. « Récemment, les grossistes ont décidé de renouer avec un mode de bénéfice leur permettant de remplir toutes leurs obligations légales, fiscales et parafiscales d’entreprise formelle.

 

 

Ce choix salué par notre société s’inscrit dans une logique de pérennisation des activités et des emplois créés par les grossistes. Orange-Mali a même accordé aux grossistes pour les accompagner dans cette évolution, une aide logistique et en formation » dira Mamadou Lamine Traoré.

Alou Badra HAIDARA

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

Traoré

AFP

Allemagne: Ibrahima Traoré prolonge avec Mönchengladbach jusqu'en 2021

Allemagne: Ibrahima Traoré prolonge avec Mönchengladbach jusqu'en 2021

AFP

La famille d'Adama Traoré sollicite "l'implication" du Mali

La famille d'Adama Traoré sollicite "l'implication" du Mali

AFP

HCR: la chanteuse malienne Rokia Traoré nommée ambassadrice de bonne volonté

HCR: la chanteuse malienne Rokia Traoré nommée ambassadrice de bonne volonté

presse

AFP

Le président soudanais presse les citoyens du Darfour de rendre leurs armes

Le président soudanais presse les citoyens du Darfour de rendre leurs armes

AFP

Burundi: l'ONU presse la CPI d'enquêter sur des crimes contre l'humanité

Burundi: l'ONU presse la CPI d'enquêter sur des crimes contre l'humanité

AFP

Présidentielle kényane annulée: la presse salue la "maturation" de la démocratie

Présidentielle kényane annulée: la presse salue la "maturation" de la démocratie

relation

AFP

En Tunisie, la trouble relation argent-médias au coeur d'un scandale

En Tunisie, la trouble relation argent-médias au coeur d'un scandale

AFP

Afrique du Sud: Zuma nie les "rumeurs sur une relation amoureuse" derrière le limogeage du ministre des Finances

Afrique du Sud: Zuma nie les "rumeurs sur une relation amoureuse" derrière le limogeage du ministre des Finances

AFP

Valls: la relation France-Maroc a "repris son cours normal"

Valls: la relation France-Maroc a "repris son cours normal"