mis à jour le

Sit-in SYNATIC : Bobo dans le mouvement

Des journalistes des médias publics burkinabè ont manifesté à Bobo-Dioulasso, le mardi 16 juin 2013. Conformément au mot d'ordre du Syndicat national des travailleurs de l'information et de la communication (SYNATIC), ils étaient environ une cinquantaine de journalistes à participer au sit-in à Sya.

« Arrêt de l'immixtion des autorités dans le traitement de l'information, la vie chère, le statut particulier » sont entre autres des raisons qui ont amené des journalistes des médias publics burkinabè au sit-in.

A Bobo-Dioulasso, environ une cinquantaine d'entre eux ont participé au sit-in, devant le gouvernorat des Hauts-Bassins. De 7 heures à 10 heures, ceux qui ont pour travail de collecter, de traiter et de diffuser l'information ont plaidé pour leur cause.

Une fois n'est pas coutume, la majorité des journalistes des Editions Sidwaya et de la RTB2 étaient en sit-in selon Paul Rabalyan Ouedraogo, secrétaire à l'organisation du Synatic/Hauts-Bassins. Vers 9 heures, bien avant la remise du message au gouverneur Joseph Nébilma Bakouan, l'ambiance était plutôt estudiantine agrémentée par une ambiance musicale.

A l'adresse des autorités, les journalistes plaidaient pour l'arrêt de l'immixtion de leur ministère de tutelle dans le traitement de l'information, pour une revalorisation salariale, pour l'obtention d'un statut particulier...

Au gouverneur Joseph Nébilma Bakouan, Mahamadou Tiegna, du comité Synatic des Hauts-bassins a fait cas des conditions de travail difficiles des journalistes du public, contraints à ne voir que : « la beauté des cravates de nos autorités ».

A nouvelle ère, nouvelle méthode selon toujours Mahamadou Tiégna qui ajoute : « nous refusons qu'ils fassent du sabotage de travail, leur sport favori au nom de vieux réflexes éculés dignes d'une époque révolue à jamais », en parlant de l'immixtion décriée des autorités burkinabè dans les médias public. Qu'à cela ne tienne, lui et ses collègues ont remis leur message au gouverneur avec bon espoir qu'il parviendra à bon port. Et surtout qu'on les écoutera.

Ousséni BANCE

Lefaso.

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

sit-in

AFP

Tunisie: accord pour mettre fin

Tunisie: accord pour mettre fin

AFP

A Vintimille, sit-in pacifique de migrants qui souhaitent entrer en France

A Vintimille, sit-in pacifique de migrants qui souhaitent entrer en France

AFP

Togo: sit-in de journalistes pour exiger la libération d’un confrère

Togo: sit-in de journalistes pour exiger la libération d’un confrère

bobo

AFP

Burkina: Kaboré et Ouedraogo lancent leur campagne

Burkina: Kaboré et Ouedraogo lancent leur campagne

AFP

Burkina Faso: Bobo Dioulasso la frondeuse refuse les ordres des putschistes

Burkina Faso: Bobo Dioulasso la frondeuse refuse les ordres des putschistes

AFP

Maboneng, l'Afrique du Sud idéalisée d'un îlot bobo

Maboneng, l'Afrique du Sud idéalisée d'un îlot bobo