mis à jour le

Après la publication du contenu d'un rapport qui accable le patron de la police, le ministre de l'interieur réagit

Le ministre de l'Intérieur, le général Pathé Seck a réagi à la suite de la publication, dans le journal le quotidien de ce mardi, du contenu d'un rapport très accablant à l'endroit de l'actuel directeur général de la police Abdoulaye Niang. Ledit rapport produit par le commissaire Cheikhna Cheik Saadbou Keita, a qualifié l'ancien directeur de l'office Central de répression du trafic illicite des stupéfiants de trafiquant de drogue. Par ailleurs le commissaire Keita déclare même avoir saisi, à ce sujet, le ministre de l'intérieur, tout juste après la nomination du commissaire Abdoulaye Niang. La réponse du ministre ne s'est fait pas attendre. Il a dit refuser de s'impliquer dans ce qu'il qualifie de "duel fratricide" entre responsables de la police. Le général Pathé Seck avoue n'avoir pas reçu de rapport de l'Ocrtis dans ce sens. Cependant, il invite l'opinion à attendre de voir ce que la justice va dire. « Personne n'est mieux placé que le magistrat, que le procureur pour dire voilà une affaire qui est arrivée à nous, voilà le traitement que nous en faisons, voilà les décisions que nous comptons prendre. Que la justice fasse ses conclusions et que les résultats de l'enquête de commandement que j'ai commandée moi-même nous donnent des résultats. C'est à ce moment-là que nous apprécierons », confie le ministre de l'Intérieur à la presse.

REWMI.COM/CAD

rapport

AFP

Le Cameroun accuse l'ICG de "déstabilisation" après un rapport sur la crise anglophone

Le Cameroun accuse l'ICG de "déstabilisation" après un rapport sur la crise anglophone

AFP

Maroc: les autorités rejettent un rapport de HRW aux conclusions "hâtives et erronées"

Maroc: les autorités rejettent un rapport de HRW aux conclusions "hâtives et erronées"

AFP

Burundi: les populations continuent de fuir les sévices, selon un rapport

Burundi: les populations continuent de fuir les sévices, selon un rapport

ministre

AFP

Gabon: les magistrats en grève exigent le départ du ministre de la Justice

Gabon: les magistrats en grève exigent le départ du ministre de la Justice

AFP

Egypte: l'ex-Premier ministre dit réexaminer sa candidature pour 2018

Egypte: l'ex-Premier ministre dit réexaminer sa candidature pour 2018

AFP

Maroc: le parti islamiste pousse son ex-Premier ministre vers la sortie

Maroc: le parti islamiste pousse son ex-Premier ministre vers la sortie