mis à jour le

Prudence !

Nombreux sont les citoyens burkinabè qui, par manque de moyens de locomotion, pratiquent l'auto-stop. Postés aux abords des routes, ils arrivent à trouver des bonnes volontés pour les conduire à destination. Ce qui est un signe de solidarité patent. Seulement, cette pratique qui procure des avantages a aussi son revers, en ce sens qu'elle peut être dangereuse. Des soi-disant bons samaritains peuvent profiter de telles sollicitations pour les entraîner dans un guet-apens. Des agressions sont (...) - Société & culture