mis à jour le

Le secrétaire général du ministère de la Communication, Adama Barro, s'est exprimé sur les accusations d'immixtion et sur les responsabilités du ministère dans les médias publics.

De l'immixtion dans les médias publics "Je voudrais dire que le terme immixtion est inapproprié parce que jusqu'à preuve du contraire, la RTB est sous la tutelle du ministère de la Communication, et le ministre de la Communication est le directeur de publication des organes publics dont la RTB. Nous encadrons les médias publics comme les textes l'exigent. Et quand nous nous adressons à la RTB, c'est dans les termes de respecter les règles du métier, à savoir l'équilibre dans le traitement de (...) - Société & culture

Sidwaya

Ses derniers articles: Mise en place du Sénat : le président du Faso rencontre l'Eglise protestante  Rwanda : au moins un mort dans une attaque  Egypte : le procès de Moubarak ajourné au 19 octobre 

accusations

AFP

Libye et Sarkozy: soupçons et accusations mais pas de preuves

Libye et Sarkozy: soupçons et accusations mais pas de preuves

AFP

Darfour: l'ONU appelle le Soudan

Darfour: l'ONU appelle le Soudan

AFP

Soudan du Sud: l'armée loyaliste rejette les accusations de meurtres et de viols

Soudan du Sud: l'armée loyaliste rejette les accusations de meurtres et de viols

médias

AFP

Trois grands médias s'allient pour lancer InfoMigrants, site d'info pour les migrants

Trois grands médias s'allient pour lancer InfoMigrants, site d'info pour les migrants

AFP

Togo: deux médias audiovisuels interdits d'émettre

Togo: deux médias audiovisuels interdits d'émettre

AFP

L'Egypte met en place un conseil pour surveiller les médias

L'Egypte met en place un conseil pour surveiller les médias