mis à jour le

Les grands partis promettent de respecter le scrutin au Mali

DAKAR (Reuters) - Les deux principaux partis politiques du Mali ont promis mardi de respecter les résultats de l'élection présidentielle qui doit avoir lieu le 28 juillet malgré des problèmes logistiques au moment où le pays tente de sortir d'un conflit armé. Hommes politiques locaux et organisations internationales ont exprimé leurs craintes concernant la distribution du matériel électoral et la tenue d'un scrutin destiné à tourner la page ouverte par le coup d'Etat militaire mené en mars 2012 suivi par une insurrection armée dans le nord du pays. ...


Yahoo! Actualités

Ses derniers articles: Les familles des otages du Niger retenus depuis 3 ans manifestent  Marche symbolique  Egypte: le procès de Moubarak ajourné au 19 octobre 

partis

AFP

Zimbabwe: des partis d'opposition se coalisent pour battre Mugabe en 2018

Zimbabwe: des partis d'opposition se coalisent pour battre Mugabe en 2018

AFP

Haïti: deux partis revendiquent la victoire

Haïti: deux partis revendiquent la victoire

AFP

Burkina: des partis pro-Compaoré forment une coalition de l'opposition pour la "réconciliation"

Burkina: des partis pro-Compaoré forment une coalition de l'opposition pour la "réconciliation"

scrutin

AFP

Kenya: 5 millions d'électeurs supplémentaires pour le scrutin d'août

Kenya: 5 millions d'électeurs supplémentaires pour le scrutin d'août

AFP

Le Lesotho aux urnes pour un scrutin législatif incertain

Le Lesotho aux urnes pour un scrutin législatif incertain

AFP

Maroc: toujours pas de nouveau gouvernement un mois après le scrutin

Maroc: toujours pas de nouveau gouvernement un mois après le scrutin

Mali

AFP

Le Mali juge l'ex-chef de la "police islamique" de Gao

Le Mali juge l'ex-chef de la "police islamique" de Gao

AFP

Libération du Sud-Africain enlevé au Mali par Al-Qaïda en 2011

Libération du Sud-Africain enlevé au Mali par Al-Qaïda en 2011

AFP

L'otage sud-africain détenu par Al-Qaïda au Mali "va bien", selon son père

L'otage sud-africain détenu par Al-Qaïda au Mali "va bien", selon son père