mis à jour le

« Le président va rentrer », confirme Sellal

« Le président va entrer ». C'est par le biais de cette courte phrase que Abdelmalek Sellal a annoncé, à partir de Tizi-Ouzou, le retour au pays de Abdelaziz Bouteflika.

Selon l'AFP, le Premier ministre s'est exprimé sur le sujet alors que des représentants de « la société civile » lui demandaient des nouvelles du président. « Le président va rentrer », a-t-il tout simplement indiqué avant de « quitter » précipitamment la ville de Tizi-Ouzou « évitant » les journalistes.

Selon des médias français, « Abdelaziz Bouteflika a quitté Paris au début de l'après-midi à destination d'Alger. M. Bouteflika a embarqué à bord d’un avion de la présidence algérienne en  fauteuil roulant, selon cette source. Son avion a décollé de l’aéroport du  Bourget à destination d’Alger vers 13H30 (11H30 GMT), a-t-elle précisé, selon l'AFP.

Abdelaziz Bouteflika avait été hospitalisé pour un AVC le 27 avril dernier. Il avait été d'abord soigné à l'hôpital du Val de Grâce avant d'être transféré au « Centre National des Invalides » pour « une rééducation fonctionnelle ». Le fait que le président rentre sur un fauteuil roulant est une preuve qu'il n'est pas en guéri.

E. W.

 

président

AFP

Le président centrafricain réclame davantage de Casques bleus

Le président centrafricain réclame davantage de Casques bleus

AFP

Madagascar: la fronde politique contre le président se durcit

Madagascar: la fronde politique contre le président se durcit

AFP

Mondial-2026 au Maroc: le président de la CAF fait un appel du pied

Mondial-2026 au Maroc: le président de la CAF fait un appel du pied

Sellal

Djamila Ould Khettab

Sellal : Pas d’ouverture des frontières de l’extrême sud du pays

Sellal : Pas d’ouverture des frontières de l’extrême sud du pays

Contributeur AF

Pré-campagne : Saidani est ma bouche, Sellal mes mains, Saïd ma tête… PAR Kamel DAOUD

Pré-campagne : Saidani est ma bouche, Sellal mes mains, Saïd ma tête… PAR Kamel DAOUD

Abdou Semmar

Abdelmalek Sellal : “Parole, parole, parole” !

Abdelmalek Sellal : “Parole, parole, parole” !