mis à jour le

Abdelaziz Bouteflika est officiellement en Algérie

Cette fois-ci des sources officielles le confirment, le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a bel et bien regagné ce mardi 16 juillet Alger. Hospitalisé depuis le 27 avril en France, il a achevé la période de soins et de réadaptation fonctionnelle nécessaire pour sa convalescence indique un communiqué de la présidence de la République.

Il est revenu. C’est une phrase que l’Algérie attendait depuis longtemps. En début d’après-midi plusieurs sources françaises, dont l’AFP, avait affirmé qu’un avion présidentiel avait décollé de l’aéroport du Bourget à 13h30 pour le ramener en Algérie. Abdelmalek Sellal de son côté avait alors confirmé depuis Tizi-Ouzou que le Président était en chemin, et enfin à 14h47 un communiqué de la présidence diffusé par l’APS a confirmé l’arrivée de Bouteflika. De plus les premières vidéos du chef de l’Etat ont été diffusées par l’ENTV :

 

Si le Président est en état de se déplacer, il semblerait encore faible, car il aurait dû se déplacer en  fauteuil roulant pour accéder à son avion selon l’AFP. C’est pourquoi le chef de l'Etat devra encore poursuivre « une période de repos et de rééducation », d’après le même communiqué de la présidence.

Abdelaziz Bouteflika s’était absenté pendant presque 3 mois suite à un mini-AVC. Il avait été d'abord hospitalisé en France à l'hôpital du Val de Grâce pour enfin observer une période de convalescence au « Centre National des Invalides » durant laquelle il a suivi « une rééducation fonctionnelle ».

La rédaction avec APS

Bouteflika

AFP

Algérie: Bouteflika exhorte la presse

Algérie: Bouteflika exhorte la presse

AFP

Algérie: le président Bouteflika a reçu le Premier ministre russe

Algérie: le président Bouteflika a reçu le Premier ministre russe

AFP

Algérie: relance du débat sur la capacité de Bouteflika

Algérie: relance du débat sur la capacité de Bouteflika

Algérie

AFP

Macron en Algérie pour "une nouvelle relation" apurée du passé

Macron en Algérie pour "une nouvelle relation" apurée du passé

AFP

Journalistes de RFI tués au Mali: des suspects "a priori" en Algérie selon des proches

Journalistes de RFI tués au Mali: des suspects "a priori" en Algérie selon des proches

AFP

Maroc et "argent du haschich": Rabat rappelle son ambassadeur en Algérie

Maroc et "argent du haschich": Rabat rappelle son ambassadeur en Algérie