mis à jour le

Bouteflika rentre en Algérie

 Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, hospitalisé à Paris depuis le 27 avril suite à un accident vasculaire cérébral, est reparti mardi midi pour l’Algérie. Son avion a décollé depuis l’aéroport du Bourget vers 13h30, a-t-on appris de sources diplomatique et aéroportuaires.

Le président a embarqué à bord d’un avion de la présidence algérienne en fauteuil roulant, a indiqué cette même source.

Arrivé à Alger Bouteflika descend à pied et parait en bonne santé

Le chef de l’État algérien, âgé de 76 ans, avait été admis à l’hôpital du Val-de-Grâce le 27 avril à la suite d’un accident vasculaire cérébral.

Il était apparu, pour la première fois depuis son hospitalisation, assis sirotant un café aux côtés de ses collaborateurs sur des photos diffusées le 12 juin.

Son hospitalisation prolongée a créé une forte instabilité politique en Algérie. Sa succession était même ouvertement lancée.
Convoi
L’avion algérien, stationné à l’aéroport du Bourget, est parti discrètement depuis un terminal de voyages d’affaires de l’aéroport .
Quelques minutes avant, un cortège comportant quelques berlines noires et un van blanc était arrivé sur la piste. Quelques motards de la police et des policiers en civil et armés s’étaient postés aux abords du terminal.

Bouteflika

AFP

Algérie: le parti du Premier ministre souhaite un nouveau mandat de Bouteflika

Algérie: le parti du Premier ministre souhaite un nouveau mandat de Bouteflika

AFP

Algérie: des politiques et des intellectuels appellent Bouteflika

Algérie: des politiques et des intellectuels appellent Bouteflika

AFP

Algérie: le FLN réitère son appel

Algérie: le FLN réitère son appel

Algérie

AFP

Rajoy en visite en Algérie

Rajoy en visite en Algérie

AFP

Des footballeurs binationaux en mal de carrière rebondissent en Algérie

Des footballeurs binationaux en mal de carrière rebondissent en Algérie

AFP

Immigration: le ministre français de l'Intérieur en Algérie mercredi, puis au Niger

Immigration: le ministre français de l'Intérieur en Algérie mercredi, puis au Niger