mis à jour le

La libération de Ridha Grira n’entrave en rien l’action de la justice

L’Association tunisienne de lutte contre la torture (ATLT) a appelé lundi 15 juillet à la libération provisoire de l’ancien ministre de la défense Ridha Grira.

L’ATLT évoque la détérioration de son état de santé et l’importance de lui permettre d’accéder aux soins et de subir son traitement chimique dans des conditions humaines, entouré de sa famille.

Dans un communiqué de l’ATLT intervenant suite à la visite que la directrice de l’association a effectuée à la prison de la Mornaguia où Ridha Grira est détenu, l’organisation estime que la libération n’entrave en rien l’action de la justice.

L’état de santé de l’ancien ministre de la défense qui souffre d’un cancer ne s’améliore pas, selon le communiqué.

En septembre 2011 il a été inculpé dans des affaires foncières durant la période où il a occupé la fonction de ministre des domaines de l’Etat, sous le régime de Ben Ali.
La semaine dernière plusieurs ministres de Ben Ali ont été libérés ,dont son chef de cabinet Abdellaziz Ben Dhia

libération

AFP

Mauritanie: appel d'ONG pour la libération d'un condamné pour blasphème

Mauritanie: appel d'ONG pour la libération d'un condamné pour blasphème

AFP

Libération d'une humanitaire suisse enlevée au Darfour

Libération d'une humanitaire suisse enlevée au Darfour

AFP

Nigeria: libération d'un prêtre italien enlevé dans le sud

Nigeria: libération d'un prêtre italien enlevé dans le sud

justice

AFP

Gabon: les magistrats en grève exigent le départ du ministre de la Justice

Gabon: les magistrats en grève exigent le départ du ministre de la Justice

AFP

Zimbabwe: la justice juge légal le coup de force de l'armée

Zimbabwe: la justice juge légal le coup de force de l'armée

AFP

Centrafrique: une sépulture

Centrafrique: une sépulture