mis à jour le

Harcèlement de rue : le point de vue d’une étrangère

En stage à Rabat au sein de l’association “La voix de la femme amazighe”, la canadienne Erin MacDonald a rédigé un petit bilan de ses quelques semaines au Maroc à la fin de son séjour. Publiée sur le site MoroccoWorldNews, elle s’interroge et donne ses impressions sur le harcèlement des femmes dans les rues marocaines. Voici quelques traductions de son texte, dans lequel elle interpelle “l’homme souriant”.

 

“Homme souriant, je n’ai que choses positives à dire au sujet de la plupart des gens que j’ai rencontrés au Maroc. Je n’ai qu’un reproche à faire : le fait d’avoir été harcelée sans relâche dans la rue par de jeunes hommes. Au début, j’ai pensé que c’était parce que je ne suis pas musulmane, et que je porte donc pas le hijab. Mais j’ai remarqué que beaucoup de femmes ici, à Rabat, ne le portent pas non plus, et nombre d’entre elles sont habillées de façon moins conventionnelle que moi. Certaines marocaines avec qui j’ai discuté racontent le même type d’expérience. Même celles qui portent le hijab, des vêtements amples et pas de maquillages y sont exposées.”

 

“Je suis nouvelle dans cette société, et je ne peux qu’imaginer quelles sont les raisons de ce harcèlement si répandu. Plusieurs hommes m’ont  suivie, alors même que je ne faisais pas attention à eux. La plupart du temps, j’ai dû fuir, ou entrer dans un magasin pour les éviter. Quelle que soit leur intention, je veux qu’ils sachent que j’ai trouvé ce type de comportement intimidant, irritant et en aucune manière flatteuse.”

 

“Malheureusement, les médias dépeignent les filles occidentales, à la peau claire, d’une manière totalement biaisée. Si ma seule référence en termes de femme occidentale était Paris Hilton, Lindsay Lohan ou MTV, je penserais également que toutes les femmes occidentales sont aussi ignorantes, légères et lisses que celles que l’on voit à la télévision. Je m’attriste de la perception de certains Américains envers les Marocains, basée sur des stéréotypes propagés par les médias, mais je suis tout aussi triste de voir certains hommes marocains font la même chose envers les femmes occidentales.”

 

“Lorsque je t’ai rencontré, homme souriant, il faisait nuit, et j’étais perdue. J’étais énervée par les hommes qui m’avaient harcelée alors que j’essayais de rentrer chez moi, et donc quand tu t’es approché de moi, je n’ai pas été aussi polie que j’aurais dû l’être. Tu es venu vers moi et m’a demandé “Bonjour, est-ce que tu parles anglais ?”. J’ai levé les yeux, cette question ayant si souvent précédé une remarque désagréable, mais ton sourire respirait l’honnêteté et la bonté. J’ai répondu “oui”. Tu m’as amenée au point de repère dont j’avais parlé, je suis arrivé chez moi en toute sécurité, sans que personne d’autre ne m’aborde. Tu as agi, j’en suis sûre, comme si ta s½ur, ta fille ou ta mère avait été dans la même situation.

Homme souriant, j’ai honte d’avoir été indifférente avec toi. Mais je tiens à dire que je vous suis très reconnaissante pour votre gentillesse. [...] Et vous m’avez aussi rappelé que les hommes grossiers que j’ai rencontré dans la rue ne sont que des exceptions qui ruinent la réputation des Marocains qui sont comme vous, gentils et consciencieux.”

LNT

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

harcèlement

AFP

En Egypte, petites victoires contre le harcèlement sexuel

En Egypte, petites victoires contre le harcèlement sexuel

AFP

Femmes en robe arrêtées au Maroc: des hommes interpellés pour harcèlement

Femmes en robe arrêtées au Maroc: des hommes interpellés pour harcèlement

AFP

Au Caire, de rares femmes affrontent

Au Caire, de rares femmes affrontent

rue

AFP

A Kinshasa, l'essor des malewa, gargotes de rue d'une capitale en crise

A Kinshasa, l'essor des malewa, gargotes de rue d'une capitale en crise

AFP

Zimbabwe: l'opposition entend défier Mugabe dans la rue malgré l'interdiction de manifester

Zimbabwe: l'opposition entend défier Mugabe dans la rue malgré l'interdiction de manifester

AFP

Sierra Leone: une foule se rue sur des poulets avariés enterrés dans une décharge

Sierra Leone: une foule se rue sur des poulets avariés enterrés dans une décharge