mis à jour le

Moment du ftour, 2013 / REUTERS
Moment du ftour, 2013 / REUTERS

Ramadan: vous pouvez aussi rompre votre jeûne sur Internet

Les geeks musulmans préfèrent fêter le ftour derrière leurs écrans. Il paraît que ça marche aussi.

Au Maroc, les jeunes générations réinventent le principe du ftour, le repas traditionnel qui marque la rupture du jeûne.  Les communautés marocaines du Web («weboma») se retrouvent le 17 juillet 2013 pour la troisième édition du «ftour 2.0» à Rabat.

Organisé par le Social Media Club, cet événement participatif réunit les acteurs du Web marocain, à la fois en direct et sur les réseaux sociaux, grâce au hashtag «#ftour20», explique le responsable sur le site d'information marocain Yabiladi.

D’après Yasser Monkachi, ce rendez-vous annuel est depuis trois ans l’occasion d’échanges et de partage d’expérience entre professionnels et passionnés de la communauté Web du Maroc.

Les participants peuvent se joindre au «before», à base d’activités sportives et ludiques. Le ftour en lui-même, placé sous le signe d’une cuisine typiquement marocaine. Vient ensuite l’after, qui réunit de nombreux artistes pour un spectacle «entre émerveillement et enchantement», comme l'explique Yasser Monkachi.

Les participants ont la possibilité de poster des vidéos, tweets et photos de la rencontre, afin de faire participer les autres. L’événement avait déjà fait le buzz en 2012, grâce à une demande en mariage un peu particulière de la part d’un des invités: du virtuel à la vie réelle, la communauté marocaine a franchi le pas.

Lu sur Yabiladi

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: En Gambie, une dictature vieille de 22 ans s'achève dans les urnes  Une télé marocaine maquille des femmes victimes de violences conjugales  Surprise, les mosquées marocaines s'engagent contre le changement climatique 

Ramadan 2013

Havre de paix

Algérie: quand les Kabyles donnent une leçon de démocratie

Algérie: quand les Kabyles donnent une leçon de démocratie

Témoignage

Moi, Algérien, j'ai mangé en public pendant le ramadan

Moi, Algérien, j'ai mangé en public pendant le ramadan

Ramadan 2013

Pour l'aïd, le prix des vêtements flambe en Algérie

Pour l'aïd, le prix des vêtements flambe en Algérie

jeûne

AFP

Jeune Noir enfermé dans un cercueil: 2 Sud-africains blancs détenus

Jeune Noir enfermé dans un cercueil: 2 Sud-africains blancs détenus

AFP

Le festival de Carthage sacre

Le festival de Carthage sacre

AFP

Réfugiés: plus d'un jeune sur deux est déscolarisé

Réfugiés: plus d'un jeune sur deux est déscolarisé

réseaux sociaux

Internet

En Ouganda il y a du wifi gratuit, mais à condition d'aller sur les sites autorisés

En Ouganda il y a du wifi gratuit, mais à condition d'aller sur les sites autorisés

Crise politique

Au Burundi, plus personne n'a accès à Twitter, Facebook ou Whatsapp

Au Burundi, plus personne n'a accès à Twitter, Facebook ou Whatsapp

RT

C'est à Johannesburg que l'on tweete le plus

C'est à Johannesburg que l'on tweete le plus