mis à jour le

Agadir/Tourisme<br>Des promotions pour doper l’activité

Points: 
Des baisses de 30 à 40% par rapport au tarif public
Pas assez d'animation pour séduire le touriste

HAUTE saison ou pas, la destination touristique d’Agadir n’échappe pas encore une fois aux retombées de la période du Ramadan. «C’est une période un peu compliquée en termes d’activité que nous nous apprêtons à vivre», souligne un hôtelier de la place. Le niveau des réservations, en effet, a tendance à baisser pour ce mois de juillet d’une manière globale dans les établissements d’hébergement de la ville.

Légende Image: 

La destination aura bien du mal à attirer les touristes tant étrangers que nationaux, si à chaque Ramadan les cafés, restaurants et autres lieux de plaisance baissent leurs rideaux

en lire plus

L'Economiste

Ses derniers articles: Placard  Un Monde Fou  De Bonnes Sources