mis à jour le

L'avion transportant Bouteflika a décollé de Paris

 Le président   algérien Abdelaziz Bouteflika, hospitalisé à Paris depuis fin avril, a décollé   mardi midi pour l'Algérie, a-t-on appris de source aéroportuaire. Le président algérien a embarqué à bord d'un avion de la présidence   algérienne en fauteuil roulant, a indiqué cette source. Son avion a décollé de   l'aéroport du Bourget à destination d'Alger vers 13H30 locales (11H30 GMT),   a-t-elle précisé.      L'avion est parti discrètement depuis un terminal de voyage d'affaires de   l'aéroport, a constaté un journaliste de l'AFP.     Quelques minutes auparavant, un cortège comportant quelques berlines noires   et un van blanc était arrivé sur la piste. Quelques motards de la police et des   policiers en civil et armés s'étaient postés aux abords du terminal.       Le président algérien était hospitalisé en France depuis le 27 avril à la   suite d'un "AVC mineur", selon les autorités algériennes.       Il était apparu le 12 juin, pour la première fois depuis son   hospitalisation, à la télévision publique algérienne assis dans un fauteuil et   buvant du café.    

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

Bouteflika

AFP

Panama Papers: Bouteflika se désiste après des excuses du Monde

Panama Papers: Bouteflika se désiste après des excuses du Monde

AFP

Algérie: le Premier ministre évincé bien placé pour succéder

Algérie: le Premier ministre évincé bien placé pour succéder

AFP

Algérie: Bouteflika remplace contre toute attente son Premier ministre

Algérie: Bouteflika remplace contre toute attente son Premier ministre

Paris

AFP

ONU: accord entre Paris et Washington sur une force anti-jihadistes au Sahel

ONU: accord entre Paris et Washington sur une force anti-jihadistes au Sahel

AFP

Paris et Alger veulent renforcer leurs liens

Paris et Alger veulent renforcer leurs liens

AFP

Casques Bleus tués en Centrafrique: Paris évoque des "crimes de guerre"

Casques Bleus tués en Centrafrique: Paris évoque des "crimes de guerre"