mis à jour le

L’université de Tizi Ouzou, 1ere université algérienne au classement web des universités d’Afrique

Le portail international des colleges et universités publie en juillet 2013 la mise à jour de son classement web des universités d'Afrique. 6 universités algériennes figurent parmi les 100 universités répertoriées. La première université algérienne, l'université Mouloud Maameri de Tizi Ouzou, n'arrive qu'à la 60e position.

Le classement est largement dominé par les universités anglophones d'Afrique du Sud avec 19 établissements représentés dont 7 au top 10. Un podium exclusivement sud africain auquel figure : l'University of South Africa (1er), l'University of Cape Town (2e), l'Universiteit Stellenbosch (3e). Le second grand gagnant est sans doute l'Egypte avec 20 établissements classés et l'université du Caire en 7e position.

Les 6 universités algériennes présentes dans la liste sont à la traine : l'Université Mouloud Maameri de Tizi Ouzou (60e), l'Université d'Oran (66e), l'Université d'Alger (69e), l'Université Mentouri de Constantine (78e), l'École Nationale Supérieure en Informatique (89e) et l'Université des Sciences et de la Technologie Houari Boumediène (90e). Les autres pays nord-africains figurent également au top 100. Le Maroc fait mieux que l'Algérie avec 9 universités dont la première à la 28e place. La Tunisie, quant à elle, est présente au 73e et 85e rang seulement.

Le portail publie également un classement propre à l'Algérie, celui de 50 universités du pays. L'Université Mouloud Maameri de Tizi Ouzou occupe naturellement la première place dans le classement mis à jour en juillet.

Un classement basé sur la popularité des sites internet des universités

Le portail international des collèges et universités ne prétend pas classer les programmes, la qualité des études ni même le service fourni aux étudiants. Le classement web des universités rend compte de la popularité des universités basé sur la popularité de leur site web. Le classement est réalisé grâce à un algorithme basé sur plusieurs métrique web : le classement de la page par Google, la trafic observé sur Alexa, ainsi que le référencement du site. Une mise à jour est réalisé tous les 6 mois, en janvier et en juillet. Si le critère du site web est la base du classement, il est fort probable que la faiblesse et la chereté de la connexion internet en Algérie aient sans doute joué en défaveur du classement web de nos universités.

Algérie Focus

Ses derniers articles: En Algérie, le remaniement accouche d'un gouvernement sans hommes politiques  Un coup d’Etat en Algérie: la folle prédiction israélienne qui amuse les Algériens  Une enquête inédite révèle l'immense patrimoine immobilier parisien de dirigeants algériens 

université

Nord-Sud

Les universités africaines souffrent encore d’une colonisation de l’esprit

Les universités africaines souffrent encore d’une colonisation de l’esprit

Histoire

Comment le «mai 1968» oublié de Dakar avait fait vaciller Léopold Senghor

Comment le «mai 1968» oublié de Dakar avait fait vaciller Léopold Senghor

AFP

Alger: ouverture d'une université populaire créée par des catholiques

Alger: ouverture d'une université populaire créée par des catholiques

classement

Emergence

Les villes africaines qui vont compter

Les villes africaines qui vont compter

Rétrospective

Les sportifs africains de l'année

Les sportifs africains de l'année

PIB

La part d'Internet dans le PIB de l'Afrique

La part d'Internet dans le PIB de l'Afrique

Web

AFP

Burkina: une web tv pour promouvoir le talent de jeunes agriculteurs africains

Burkina: une web tv pour promouvoir le talent de jeunes agriculteurs africains

C'est compliqué

Twitter boude l'Afrique et ses utilisateurs n'aiment pas ça

Twitter boude l'Afrique et ses utilisateurs n'aiment pas ça

Internet

Une appli pour rendre les rues plus sûres pour les femmes égyptiennes

Une appli pour rendre les rues plus sûres pour les femmes égyptiennes