mis à jour le

Le RPDM entre en campagne : Les promesses du Dr. Cheick Modibo Diarra

Le RPDM (Rassemblement Pour le Développement du Mali) a officiellement lancé sa campagne, dimanche 13 juillet dernier au stade du 26 mars. Le docteur Cheick Modibo Diarra, chef de la dite formation politique, en a profité pour dévoiler son projet de société.  

 

 

Le projet de société du candidat Cheick Modibo Diarra est axé sur quatre préoccupations majeures. D'abord, assurer la souveraineté alimentaire du Mali. Selon lui, notre pays est doté d'un potentiel agropastoral considérable. Des cultures peuvent se faire sur l'ensemble du territoire national, « de Kayes à Kidal et Il ne saurait y avoir de développement durable alors qu'un grand nombre de maliens ne mangent pas convenablement ».

 

 

Une fois aux affaires, M. Diarra s'engage à promouvoir le secteur en équipant les agriculteurs de matériels adéquats et à multiplier le nombre d'ingénieurs agronomes dans notre pays.

 

 

Ensuite, donner un souffle nouveau à l'éducation et à l'emploi. M. Diarra a tenu à souligner le fait que ce sont toujours les enfants des personnes « nanties » qui bénéficient de la meilleure éducation au détriment des autres. Le candidat du RPDM pense qu'un « Mali qui offre les mêmes chances à tous ses enfants » est possible. Pour lui, « un pays jeune comme le Mali peut atteindre un taux d'emploi exemplaire avec un salaire en adéquation avec  le niveau de vie».

 

 

Troisième préoccupation, c'est le domaine de la santé. S'il devient président de la République, Cheick Modibo Diarra promet de multiplier les centres de santé à travers tout le pays et d'assurer une formation de qualité aux futurs médecins et aux agents de santé. Une fois de plus, il a déploré le fait que la majorité des maliens ne jouissent pas d'une couverture médicale de qualité alors que d'autres « voyagent au moindre pépin pour se faire soigner».

 

 

Dernière préoccupation, c'est de doter le Mali de grandes infrastructures. Selon M. Diarra, « le désenclavement de notre pays ne peut se faire qu'en développant les infrastructures ». Il s'agit principalement de construire des routes entre les différentes régions et cercles du Mali. Il s'agit aussi de réaménager le district de Bamako et les principales villes.

 

 

Mais, avant toutes ces priorités, l'urgence du moment pour le candidat du RPDM est de doter le Mali « d'une armée forte, structurée et équipée ».

 

 

Toujours selon CMD, un pays comme le notre, avec un contexte sécuritaire difficile, doit compter au rang de son armée au moins 50000 hommes. « Ils doivent être des hommes en bonne santé et patriote» a-t-il déclaré. Il entend mettre en place, pour une meilleure couverture du territoire malien, un caserne militaire tous les 250 km.

 

 

En conclusion, Dr. Cheick Modibo Diarra a insisté sur la nécessité d'un changement de mentalité et a dénoncé « l'appât pour la gain facile qui est la source de tous nos vices ». Selon lui, « il faut un changement pour la rupture ». Durant cette crise, « le Mali est devenu la risée du monde entier et il faut à tout prix restaurer notre dignité ».

Ahmed M. Thiam

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

campagne

AFP

Au Liberia, prières, lance-flammes et foules en fin de campagne électorale

Au Liberia, prières, lance-flammes et foules en fin de campagne électorale

AFP

Côte d'Ivoire: campagne contre les "faux médicaments qui tuent"

Côte d'Ivoire: campagne contre les "faux médicaments qui tuent"

AFP

Choléra: fin d'une campagne de vaccination dans le nord-est du Nigeria

Choléra: fin d'une campagne de vaccination dans le nord-est du Nigeria