mis à jour le

Burundi : trois morts dans une attaque armée

Trois personne ont péri dans une attaque armée dans la nuit de samedi à dimanche dans un bistrot situé à 3 km du chef lieu de la province de Karusi, au Burundi, selon les médias locaux. Une somme d'argent, huit sacs de ciment et des téléphones portables ont été volés. L'attaque a semé la panique au sein de la population. Le gouverneur de Karusi, Richard Nzokizwaniman, a promis de faire retrouver les coupables à travers les enquêtes lancées. Quatre personnes ont pour le moment été interrogées.

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains 

Burundi

AFP

Le Burundi s'enfonce dans la violence et la dictature, avertit la FIDH

Le Burundi s'enfonce dans la violence et la dictature, avertit la FIDH

AFP

Un ex-roi du Burundi réinhumé en Suisse après 5 ans de bataille juridique

Un ex-roi du Burundi réinhumé en Suisse après 5 ans de bataille juridique

AFP

Deux présidents est-africains pour la levée des sanctions de l'UE contre le Burundi

Deux présidents est-africains pour la levée des sanctions de l'UE contre le Burundi

morts

AFP

Des manifestations de l’opposition réprimées au Togo, deux morts

Des manifestations de l’opposition réprimées au Togo, deux morts

AFP

Inondations en Sierra Leone: le nombre de morts dépasse les 400

Inondations en Sierra Leone: le nombre de morts dépasse les 400

AFP

Freetown enterre ses morts après des inondations catastrophiques

Freetown enterre ses morts après des inondations catastrophiques

attaque

AFP

Attaque au Burkina: marche silencieuse contre la "barbarie"

Attaque au Burkina: marche silencieuse contre la "barbarie"

AFP

Attaque au Burkina : le commando "probablement venu du nord du Mali"

Attaque au Burkina : le commando "probablement venu du nord du Mali"

AFP

Attaque au Burkina: les assaillants étaient "très jeunes"

Attaque au Burkina: les assaillants étaient "très jeunes"