mis à jour le

Saidal réalise un bénéfice de 1,138 milliard de dinars en 2012

Le résultat net du groupe avec ses 5 filiales a atteint, au cours de cet exercice, 1,965 milliard de dinars. Le groupe pharmaceutique public Saidal a réalisé un bénéfice de 1138 millions de dinars durant l'année 2012, selon son bilan adopté récemment par l'assemblée générale ordinaire des actionnaires. L'exercice 2012 de cette entreprise publique cotée en Bourse fait ressortir un bilan total de 1965 millions de dinars, selon le rapport du conseil d'administration. Le groupe a ainsi maintenu son chiffre d'affaires en réalisant 12 milliards de dinars. Pour les actionnaires, l'objectif est atteint à 89% en valeur, soit un écart négatif de 1642 millions de dinars dû essentiellement, a-t-on expliqué, à la rupture de quelques matières premières entrant dans la production de certains produits à forte valeur ajoutée, la suspension de certains produits pour des problèmes de conformité, l'arrêt de la production opéré par la filiale antibiotical en raison du mouvement de grève de 37 jours et le renouvellement des décisions d'enregistrement de certains produits fabriqués sous licence. Le groupe Saidal se félicite également de l'augmentation du taux des objectifs de la production qui a atteint, au cours de l'année 2012, 135 millions d'unités-vente pour une valeur de 10 362 millions de dinars, ce qui représente un taux de réalisation des objectifs annuels de 96% en quantité et 89% en valeur. Le volume de la production a connu une hausse de 3% par rapport à l'exercice 2011, selon le même rapport. «Les principaux agrégats de gestion ont enregistré une évolution positive par rapport à l'exercice précédent», a-t-on noté. Le groupe Saidal, une société par actions (SPA) dotée d'un capital de 2,5 milliards de dinars, table pour l'année 2013 sur la hausse de sa production avec 149 millions d'unités-vente pour atteindre un chiffre d'affaires de 15 272 millions de dinars. C'est également l'année au cours de laquelle le plan de développement de l'entreprise entrera dans la phase de réalisation des différentes usines programmées, à savoir Constantine, Tipasa, et Alger (El Harrach). Rappelons qu'un plan de développement ambitieux (2010-2014) a été mis en place pour porter la part de marché de l'entreprise de 7% en valeur à 25%, améliorer sa position sur le marché national et s'ouvrir à l'international. Doté d'un financement de près de 17 milliards de dinars, ce plan prévoit la création de 7 nouvelles usines, dont 3 spécialisées dans la production de génériques. Un plan que le groupe a mis à exécution depuis trois années. Des actions ont été menées, souligne-t-on dans le rapport, dans le but d'améliorer la compétitivité du groupe en misant sur la réhabilitation des corps de métier, tels que la qualité, l'organisation et le fonctionnement des structures. Une révision profonde des modalités de gestion des ressources humaines et du système de rémunération a été également engagée. Le rapport note que les charges du personnel, estimé à 4060 travailleurs, s'élèvent à 3674 millions de dinars en accroissement de 13% par rapport à 2011 et une évolution de 19% du salaire moyen annuel par agent. 

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

dinars

La rédaction

Un crédit

Un crédit

La rédaction

Algérie : Elles vendent leur enfant

Algérie : Elles vendent leur enfant

Amina Boumazza

Tizi-Ouzou : un petit tour

Tizi-Ouzou : un petit tour

2012

AFP

Maroc: hommage émouvant

Maroc: hommage émouvant

AFP

Egypte: le nouveau Parlement se réunit, une première depuis 2012

Egypte: le nouveau Parlement se réunit, une première depuis 2012

AFP

Dopage et corruption: Diack évoque un soutien russe

Dopage et corruption: Diack évoque un soutien russe